Les deux otages français, l’otage sud-coréenne ainsi que l’otage américaine libérés par l’armée française au péril de deux vies sont désormais hors de danger. Toutefois, de nombreux médias oublient de parler d’un homme, Fiacre Gbédji. Le guide béninois a été assassiné au cours de l’enlèvement des touristes français.

Loading...

Sur les réseaux sociaux, les internautes ont ainsi pris la décision de lui rendre hommage, à leur manière. Tout est en fait parti d’un tweet. Un internaute a effectivement décidé de poster la photo du guide, accompagnée de son identité. « Il s’appelait Fiacre Gbédji […] qu’il ait au moins ici, sa photo ». Un message générant près de 25.000 likes et plus de 500 commentaires. Si les messages postés font état de condoléances et de remerciements, d’autres apparaissent comme étant plutôt des messages de surprise.

Le gouvernement béninois, au chevet de la famille

En effet, ils ont été très nombreux à se demander pourquoi ce dernier n’avait pas reçu d’hommage national et surtout, pourquoi le gouvernement béninois restait muet face à la tragédie. De nombreux messages auxquels le compte twitter du gouvernement a répondu. Selon ces derniers, le ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport s’est rendu sur les lieux de l’enlèvement avant de rendre visite à la famille de Fiacre Gbédji. Enfin, une longue séance de travail entre les guides et les acteurs du tourisme au Bénin a eu lieu, afin de soutenir la famille du disparu.

Un projet social et un orphelinat

Fiacre Gbédji lui, était un homme engagé. Avec le média belge La Libre, ce dernier avait ainsi mis en place un projet Move With Africa, visant à faire découvrir la culture béninoise à certains jeunes souhaitant en apprendre plus. Le projet, citoyen, était à portée sociale. En outre, ce dernier était très professionnel et surtout, très apprécié de ses collègues. Il était père de six enfants et était sur le point de fêter ses 30 ans. Enfin, et avec le soutien de certains touristes, Fiacre venait de créer un orphelinat dans lequel il donnait parfois des cours. 

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. L’installation des députés est plus importante que saluer la mémoire du défunt par la nation. Cela ne fait pas de doute, voilà notre pays… Dommage…

  2. Les choses sont ainsi parce l’Africains est formé mentalement (colonisé) à donner plus de valeur aux autres qu’à lui même.
    Si nous ne chantons pas nos héros, personne ne le fera à notre place.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom