Alors que la Chine et les États-Unis sont actuellement en pleine négociation concernant leur situation de guerre commerciale, Pékin a décidé de fustiger l’attitude américaine. Selon les officiels chinois, la dernière série de négociations ayant pris fin le 10 mai dernier, a été marquée par les “attentes extravagantes” des Américains.

Dimanche soir, le président Trump assurait que les deux nations avaient réussi à trouver un accord, mais que, finalement, les Chinois étaient revenus sur leur décision. Résultat, sans avoir réussi à s’entendre, le président Trump a été forcé de mettre à exécution sa menace d’imposer de nouveaux droits de douane pour pas moins de 200 milliards de dollars de produits chinois importés. Une sortie que les Chinois ont du mal à comprendre. En effet, Lu Kang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a assuré que Pékin ne comprenait pas ce à quoi, le président américain faisait allusion.

La Chine répond aux commentaires de Trump

Nous ne savons pas de quel accord parlent les États-Unis. Peut-être les États-Unis ont un accord pour lequel ils nourrissent des attentes extravagantes, mais ce n’est certainement pas un soi-disant accord que la Chine aurait accepté“, a-t-il ainsi lancé, contredisant de fait les déclarations officielles du chef de l’État. Lu Kang a continué, assurant que le président Trump avait tenté d’imposer des “intérêts déraisonnables” en utilisant tous les moyens de pression dont il disposait, même les plus déraisonnables.

La situation, dans une impasse

La Chine elle, a confirmé avoir tenté de dialoguer avec Washington, de manière sincère et constructive. Toutefois, cette stratégie n’a pas fonctionné, ce qui a d’ailleurs poussé Pékin à rappeler que seule une relation basée sur le respect mutuel et l’équité des intérêts pourraient se solder par un accord et une entente pérenne entre les partis. Aujourd’hui, la situation semble ainsi être dans une impasse, aucune date de nouveaux pourparlers ayant été annoncées. Le récent boycott de Huawei par Google pourrait d’ailleurs pousser la Chine à revoir sa stratégie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom