Veuve de Jamal Khashoggi, journaliste saoudien dissident, assassiné au consulat d’Istanbul, Hatice Cengiz a assuré vouloir rencontrer le président américain, Donald Trump. Invitée à venir le voir une première fois, celle-ci avait poliment refusé l’invitation. Aujourd’hui, la voilà prête à se rendre du côté de la Maison Blanche afin de s’y entretenir avec le président.

Loading...

Interrogée par CNNCengiz a confirmé certaines informations selon lesquelles elle souhaitait discuter avec le chef de l’État. Toutefois, avant qu’elle ne puisse s’y rendre, le président américain va devoir trouver un peu de place dans son agenda et surtout, renouveler son invitation. Soucieuse de le rencontrer, Hatice Cengiz a assuré vouloir lui parler de la relation qu’elle entretenait avec son compagnon.

Hatice Cengiz, prête à rencontre Trump

Actuellement à Washington, afin de répondre aux questions posées par les membres d’une commission parlementaire, Hatice Cengiz revient de loin. Dévastée par l’assassinat de Jamal Khashoggi, celle-ci avait ensuite accusé le président Trump de ne pas vouloir connaître la vérité sur la mort de ce dernier. Depuis, Washington a imposé des sanctions à 17 Saoudiens, mais pas à Mohammed Ben Salmane, le prince héritier accusé d’avoir joué un rôle prépondérant dans cet assassinat.

Le Congrès pousse pour que lumière soit faite

Interrogé, le président Trump a d’ailleurs répondu à plusieurs reprises que “peut-être qu’il l’a fait, peut-être que non“. Une attitude qui a provoqué la colère de nombreuses personnes, notamment au sein du Congrès américain. Aujourd’hui, le principal organe démocratique américain invite d’ailleurs la Maison-Blanche à creuser toujours plus sur ce dossier afin que toute la lumière soit faite et que les rôles de chacun soient clairement définis.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom