L’ANC (African National Congress), le parti du président sud-africain Cyril Ramaphosa a remporté le premier scrutin des législatives avec moins de 60% des suffrages. Se plaçant en tête de liste, c’est la première fois que l’alliance politique fait un tel score aux législatives après le départ de l’ancien président Jacob Zuma. Néanmoins c’est une première dans l’histoire de l’Afrique du Sud qui était habituée à voir l’ANC se tailler une grosse part dans les législatives antérieures.

Une première dans l’histoire

Du dépouillement des bulletins ce samedi, il en ressort que l’ANC prend la première place avec 57.5% de voix sur 99.9% des 22.925 centres de vote. La 2e place revient au parti de l’Alliance Démocratique, parti considéré comme celui des blancs qui obtient presque 20.8% des voix. Il est suivi par l’EFF de Julius Malema, parti radical (Parti des combattants de la liberté économique) acquiert environ 10.8% des suffrages. Les sondages soulèvent une baisse de la participation des sud-africains qui est passée de 73.5% en 2014 pour 66% à ce jour. Lors des législatives de 2014, le parti de la majorité noire avait pu obtenir 62% de voix. L’EFF avait pu avoir en 2013 que 6% des voix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom