Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré a reçu ce samedi 11 mai, les ex-otages français enlevés au Bénin. C’est ce qu’on peut lire dans un post publié sur sa page Facebook. « Avant leur départ de Ouagadougou, j’ai reçu ce matin, les deux otages français et l’otage sud-coréenne, qui ont été libérés dans la nuit du 09 au 10 mai dernier. Leur libération a été un bel exemple de la coopération entre alliés dans la lutte contre le terrorisme » écrit-il.

En effet, selon le chef de la diplomatie burkinabé qui était avec les otages ce matin, au palais de la présidence, l’opération ayant conduit à leur libération a été menée en collaboration avec les forces de défense du pays des hommes intègres. Une quinzaine de militaires burkinabé ont participé à l’opération selon Alpha Barry. Il s’est par ailleurs félicité du succès de cette initiative commune. Son patron, le président Kaboré a présenté ses condoléances et « celles du peuple burkinabé, au gouvernement français et aux familles des deux soldats qui ont été tués au cours de l’opération ».

Les ex-otages ont “une pensée pour leur guide Fiacre Gbédji”

Le porte-parole des otages a aussi présenté des condoléances aux familles des militaires. « Toutes nos pensées vont aux familles de soldats et aux soldats qui ont perdu la vie pour nous libérer de cet enfer. On voulait présenter nos condoléances à toutes ces familles parce que nos pensées sont ambivalentes par rapport à tout ce qui nous arrive » a déclaré  Laurent Lassimouillas a sa sortie d’audience.

Les deux touristes français n’ont pas oublié  Fiacre Gbédji. «  Une pensée aussi à notre chauffeur guide béninois qui a perdu la vie au tout début de notre enlèvement. Ça a été très difficile aussi » a laissé entendre M Lassimouillas.

2 Commentaires

  1. Ils peuvent être fiers , deux élites au tapis et des ravisseurs qui sont partis tranquillement fêter leur victoire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom