L’actuel locataire de la Maison Blanche rencontre une nouvelle poche de résistance dans son projet relatif à la construction d’un mur à la frontière mexicaine. Suite à une poursuite intentée par l’American Civil Liberties Union, le Sierra Club et la Southern Border Communities Coalition, le juge Haywood Gilliam, du district nord de la Californie a décidé de ne pas permettre l’utilisation des fonds du ministère de la Défense dans pour construire l’édifice si cher aux yeux de Donald Trump.

Contraire au principe de séparation des pouvoirs

La décision de la Cour fédérale qui bloque la construction d’un mur frontalier dans une contestation d’urgence nationale stipule en effet que l’option de contournement du Congrès faite par le gouvernement ne respecte pas le principe de séparation du pouvoir. « Parce que la Cour a conclu que les demandeurs sont susceptibles de démontrer que les actions des défendeurs ont excédé leur pouvoir légal et que ces actions causeront un préjudice irréparable, une injonction préliminaire doit être prononcée en attendant un règlement au fond de l’affaire » a notamment indiqué le juge dans sa décision de 56 pages rendue publique ce vendredi.

Rappelons que la construction de ce mur a déjà été à la base d’un désaccord entre les démocrates et le président américain. Il avait engagé un bras de fer avec cette formation politique qui est opposée à sa gouvernance. Ceci avait engendré un “shutdown” dont les conséquences se sont fait ressentir plusieurs semaines durant sur la population américaine.