Le groupe terroriste Etat Islamique, cherche à s’implanter en RDC. Une rencontre des chefs des renseignements des Grands-Lacs s‘est tenue en Ouganda pour faire un point sur la situation d’insécurité de la zone. Selon ces hauts gradés, le défaut d’une présence importante des forces militaires congolaises dans le Nord-Est du pays pose un grand problème. Il favorise une implantation du groupe djihadiste dans un lieu où sont déjà présents plusieurs groupes rebelles.

L’attaque de Kamango

La zone géographique de Kamango avait déjà été ciblée le mois dernier par des terroristes du groupe. En effet, une base militaire nationale où se trouvaient des casques bleus a été attaquée dans la nuit du 16 Avril 2019.

Cette attaque qui a coûté la vie à deux soldats congolais et blessés deux, a été aussitôt revendiquée par le groupe EI le 18 Avril. D’un autre côté, certains témoins de cette attaque qui a eu lieu dans un village près de Kamango, accusent le groupe rebelle Islamique ougandais ADF qui serait affilié à l’Etat Islamique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom