Alors que les élections présidentielles peinent à être organisées, la justice algérienne quant à elle continue de poursuivre les anciens collaborateurs d’Abdelaziz Bouteflika. Selon les informations qui ont été relayées dans la presse ce lundi, un des barons du défunt régime a été placé sous mandat de dépôt par le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’Hamed.

Loading...

Cette procédure judiciaire a été entamée, dès les premières heures de ce 10 juin 2019. Il s’agit de Mahieddine Tahkout. Ce dernier qui dirige l’usine de montage automobile de Tiaret s’était présenté devant l’autorité judiciaire pour des faits relatifs au foncier, aux marchés publics et d’obtention de privilèges indus.

Mahieddine Tahkout en détention avec son frère…

Pour la circonstance, le patron du groupe Cima Motors était accompagné de plusieurs autres proches du régime Bouteflika. On dénombre dans le lot une dizaine de cadres de l’usine de montage automobile de Tiaret dont le fils et le frère du mis en cause. Après plusieurs heures d’audition, l’homme d’affaires ainsi que son frère ont été incarcérés.

D’autres hauts responsables de l’ancien régime étaient aussi entendus dans ce dossier mais ont été autorisés à rejoindre leur domicile. Il s’agit de Ahmed Ouyahia, Youcef Yousfi, Abdelkader Zaâlane, l’ancien wali d’Alger Abdelkader Zoukh et l’actuel ministre du Tourisme Abdelkader Benmessaoud.  

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom