A Saudi security officer walks past the Saudi Arabia's Abha airport. REUTERS/Faisal al Nasser

C’est via la chaîne de télévision pro rebelles Houthis, groupe yéménite soutenu par l’Iran, Al Massirah, que nous avons appris qu’une série de bombardements par drones a eu lieu à l’encontre de deux aéroports saoudiens. Des bombardements qui, selon le premier bilan officiel dévoilé par les officiels de l’armée saoudienne, ont fait un mort.

Dans les faits, c’est le 23 juin dernier que les aéroports d’Abha et de Djizan, situés dans le sud du pays, ont été visés par les rebelles chiites Houthis. Face à cette attaque, la coalition internationale a très vite décidé de réagir, confirmant d’une part les informations dévoilées par Al Massirah avant d’ajouter qu’une personne était décédée suite à ces attaques tandis que sept autres ont été blessées. 

La coalition internationale confirme les attaques

Une nouvelle salve d’attaques qui confirme d’ailleurs le constat selon lequel l’Arabie Saoudite est de plus en plus impactée par le conflit yéménite. En effet, depuis quelques semaines, les rebelles chiites pro-iraniens multiplient les tirs de missiles ainsi que les attaques au drone dans le sud du Royaume, provoquant la colère de Riyad.

L’Iran, pointé du doigt

En guise de réponse, l’Arabie Saoudite et ses alliés ont alors bombardé à diverses reprises la capitale yéménite ainsi que la ville portuaire d’Hodeïda. Des sites militaires rebelles étaient notamment visés. Toutefois, si la réponse s’est voulue rapide et ordonnée, la situation inquiète.

Du côté de l’Arabie Saoudite, on se pose de nombreuses questions quant à la recrudescence de ces attaques. La coalition internationale engagée dans ce conflit et  composée de l’Arabie Saoudite, des Émirats Arabes Unis, du Royaume-Uni et des États-Unis a pour sa part pointé du doigt l’Iran, soulignant les « dangers que représentent les activités de déstabilisation de l’Iran pour la paix et la sécurité au Yémen et dans la région ».


Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom