La guerre au Yémen débutait début 2015 alors que les rebelles houthistes, un groupe minoritaire chiite du nord du pays, renversait le  gouvernement reconnu internationalement et contraignait son président, Abdu Rabbu Mansour Hadi, à l’exil. Une crise qui aurait rapidement dégénéré avec l’implication de l’Arabie saoudite voisine dirigeant une coalition d’États du Golfe contre les rebelles houthistes. Ce mercredi, les rebelles lançaient une attaque contre un aéroport en Arabie Saoudite.

Loading...

26 personnes au  cours de l’attaque

Le missile tiré par des rebelles houthistes ce mercredi, rapporte la presse arabe, serait un missile de croisière de guidée stratégique. Il aurait ciblé l’aéroport d’Abha, dans le sud-ouest du pays, frappant le hall des arrivées. Il aurait fait 26 blessés selon une source officielle saoudienne. Dix-huit personnes auraient été soignées à l’aéroport international d’Abha pour des blessures légères et huit autres avaient dû être évacuées dans le centre hospitalier le plus proche à l’hôpital, selon le colonel Turki al-Maliki, porte-parole de la coalition menée par les Saoudiens dans un communiqué officiel.

Et le colonel ajoutait dans la foulée ; « À la lumière de ces transgressions terroristes et immorales de la part des Houthistes, la coalition prendra des mesures strictes de manière urgente et prudente pour les dissuader (…)  Cela inclut la protection des civils et des avoirs civils. Les éléments terroristes responsables de la planification et de la réalisation de cette attaque seront tenus pour responsables »

Cependant, selon la presse internationale, L’attaque Houthiste de mercredi serait intervenue en représailles contre l’envoi de  “drones armés” par l’Arabie saoudite contre deux stations de pompage au Yemen en Mai dernier. Des représailles eux-mêmes lancés par Riyad, juste un jour après l’annonce du sabotage de deux de ses pétroliers au large des Émirats arabes unis dans laquelle le royaume chérifien avait indexé l’Iran et ses alliés yéménites.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom