L’effondrement des balcons d’un immeuble R+2 en construction a fait dans la journée de ce mercredi 05 juin 2019,  deux blessées graves. Selon les sapeurs-pompiers, le non respect des normes de construction serait à la base de ce drame qui s’est produit à Cotonou, précisément à Akpakpa.

Loading...

Deux blessés graves.  C’est le bilan de l’effondrement des balcons d’un immeuble R+2 en construction survenu dans hier, mercredi 05 juin 2019, dans la ville de Cotonou. Le drame s’est précisément déroulé dans la localité Akpakpa, rapporte Frissons Radio. D’après la radio, les deux blessés sont des ouvriers qui étaient en entrain de procéder au carrelage de l’immeuble quand le drame s’est produit. Les deux victimes ont été sorties des décombres par les populations en attendant l’arrivée des sapeurs-pompiers sur les lieux.

« Les maçons étaient en train de travailler sur l’étage quand soudain on a entendu un bruit. On est alors allé regarder et on a constaté que c’était la dalle qui s’était effondrée. Il y avait deux personnes qui travaillaient au niveau de la dalle et elles étaient toutes deux tombées. On s’est alors dépêché pour leur venir en aide. L’un a eu une fracture à la jambe. L’autre a pris beaucoup de temps avant de rouvrir les yeux», a déclaré un témoin au micro de Frissons Radio.

Également venus sur les lieux, les sapeurs-pompiers ont pris en charge les victimes qu’ils ont conduites au service d’urgence de l’hôpital Cnhu de Cotonou. « On dénombre deux victimes, état grave. La première, consciente, présente une fracture ouverte du tibia gauche. La seconde victime présente un traumatisme crânien », précise le Sergent chef, Mathieu Adéré, chef du centre de secours de Sodjatimè, interviewé par la même radio.

Le non respect des normes de construction mis en cause

Selon, le sergent Mathieu Adéré, c’est l’absence de barres de fers dans les balcons qui a occasionné ce drame. « Les secours ont constaté qu’il s’agit de deux balcons situés au niveau 1 et au niveau 2 d’un bâtiment R+2 qui se sont effondré lors des travaux de carrelage (…). Ce qu’on a constaté, c’est que les deux balcons qui se sont effondrés ne comportaient pas de fers. C’est tout comme s’ils étaient en train de faire de l’à peu près et le truc à céder », explique-t-il. Il a pour ce fait, invité les entrepreneurs à prendre les mesures de sécurité appropriées lors des travaux de construction afin de pareils cas d’accidents puissent être évités à l’avenir. A noter que la police républicaine du commissariat du 3ème arrondissement était également sur les lieux pour les constats d’usage.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom