Les entreprises opérant sur le territoire béninois pourront dorénavant faire la transmission de leurs états financiers à la Direction Générale des Impôts (Dgi) directement via internet. Une plateforme dénommée « eBilan » a été lancée, à cet effet, mardi 25 juin 2019 par le ministre béninois de l’économie et des finances, Romuald Wadagni.

La transmission des états financiers des entreprises à la Direction Générale des Impôts (Dgi) se fera désormais en ligne sur la plateforme « eBilan », à l’adresse https://ebilan.impots.bj. Cette plateforme numérique a été lancée, le mardi 25 juin 2019 à Cotonou, par le ministre de l’Economie et des Finances, Romuald Wadagni. La cérémonie de lancement a eu lieu en présence des représentants des organisations professionnelles des contribuables et d’autres invités.

Pour la dématérialisation de l’administration

La mise en place de la plateforme « eBilan » s’est faite en l’application des articles 33 et 159 du Code général des Impôts et en raison des réformes de dématérialisation en cours à la Dgi. Selon le Directeur Général des Impôts (Dgi), elle vient mettre un terme aux  difficultés et tracasseries « liées à l’élaboration et à la réception des états financiers pour le bonheur aussi bien de l’administration fiscale que des entreprises et autres organisations ». Elle vient aussi mettre fin aux longues files d’attente des contribuables pour l’accomplissement de cette formalité devant accompagner la déclaration de leur bénéfice de l’année en respect des dispositions de l’acte uniforme de l’OHADA du 26 janvier 2017 relatif au Droit comptable et à l’information financière. La mise en ligne du dépôt des états financiers met aussi un terme à la production en cinq exemplaires de ces états. Cette solution permet également de débarrasser l’administration fiscale des tonnes de papiers. Par ailleurs, elle permet de créer un environnement intégré et structuré de gestion de l’information financière.

Pour sa part, le ministre Romuald Wadagni qui a procédé au lancement officiel de la plateforme « eBilan » a expliqué que cette initiative contribuera à dématérialiser la longue et lourde procédure de mise à disposition des états financiers des utilisateurs, notamment la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et l’Institut national de la statistique et de l’analyse économique (INSAE). Pour le ministre, cette procédure qui est la première dans l’Uemoa, va aussi permettre de gagner en temps et en efficacité dans l’élaboration des statistiques d’analyse économique. 

Une attestation électronique de dépôt octroyée

Au cours de cette cérémonie officielle de lancement, le chef projet, Lambert Sokpin, a, quant à lui, présenté la plateforme et  ses fonctionnalités. Les données de la plateforme sont totalement sécurisées de l’inscription à l’attestation de présentation en passant par les types d’états financiers, a-t-il garantit. Un visa électronique obligatoire est prévu par la directive n°04/2009/CM/UEMOA du 27 mars 2009, a expliqué Lambert Sokpin, chef projet e-Bilan. A la fin de la procédure, le portail génère une attestation électronique de dépôt des états financiers avec ou sans observation ou encore avec le refus d’attestation, selon les cas, a aussi rassuré le chef de projet.

Le système informatique intégré de la plateforme « eBilan » a été  conçu de concert avec l’Ordre des experts comptables et comptables agréés (OECCA) du Bénin. Sont principalement concernés par la plateforme « eBilan », les états financiers des contribuables relevant de la Direction des Grandes Entreprises et des Centres des Impôts des Moyennes Entreprises. Ces états devaient être transmis à l’administration fiscale exclusivement par voie électronique au plus tard le 30 avril 2019.  Mais cela n’a pu être possible et le délai a été prorogé à titre exceptionnel, jusqu’au 30 juin 2019, pour cause d’un réaménagement du dispositif informatique. Avec le lancement de cette plateforme, les contribuables peuvent désormais se rendre à l’adresse https://ebilan.impots.bj, pour accomplir leur devoir maintenant et pour les prochaines années.

Source : *Pfc/ Mef*

Voir les commentaires

5 Commentaires

  1. oui agadjavi…le benin étonnera le monde….ça c’est sur…!!

    Mais la question..est ce positivement ou négativement

    Le premier..régime..na.zi..tropical….ça étonne…

    Quelques chasseurs…avec “chacavun”…foutre une raclée…à une armée…ça étonne…vraiment

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom