Une affaire de viol sur mineur a valu la mise en examen du commandant de l’antenne régionale de la sécurité intérieure (DGSI) de Charleville-Mézières. Cet officier âgé de 57 ans aurait abusé à plusieurs reprises d’une jeune fille de 17 ans. L’affaire a été révélée suite à la plainte de la victime au mois d’avril dernier à Reims. Selon les explications du procureur de Reims, Matthieu Bourrette, la jeune femme âgée aujourd’hui d’une vingtaine d’années serait entrée en contact avec le responsable de la DGSI en décembre 2015 « pour des motifs strictement professionnels au regard des compétences » de la structure qu’il dirigeait.  

Un goût prononcé vers les mineurs…

Il aurait commis son forfait l’année suivante quand le contact a été établi et une relation de confiance s’était installée entre les deux. « Il aurait abusé d’elle à trois reprises, deux fois dans son bureau et lors d’une virée en forêt de Charleville-Mézières » a notamment déclaré l’autorité judiciaire ce mercredi 26 juin. Selon les enquêtes qui ont été menées par les éléments de l’Inspection générale de la Sécurité intérieure (IGSI), le quinquagénaire a un goût poussé pour les mineurs.

A en croire les révélations de l’enquête, il serait en train d’entretenir au moment des investigations, une relation avec des mineurs âgés de 16 et 17 ans. Une perquisition à son domicile a permis également de découvrir sur ses téléphones portables personnels ou sur ses ordinateurs une forte quantité d’images à caractères pédopornographiques. Ceci vient renforcer les soupçons d’attirance vers les jeunes filles. Déjà sous le coup d’une suspension sur le plan administratif, il risque 20 ans de réclusion criminelle.

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom