Des migrants (photo d'illustration)

La Libye est devenu depuis quelques années, la plaque tournante de l’immigration clandestine. Mouammar Kadhafi, l’ancien guide libyen, renversé en 2011, arrivaient à contenir les différents flux migratoires à ses frontières. Depuis la chute de l’ancien homme fort libyen en 2011, la boîte de Pandore fut ouverte et la Libye, en proie à une instabilité sécuritaire chronique, est devenu un lieu de martyr pour de nombreux individus qui veulent rejoindre l’Europe.

Pour aspirer à un mieux être, de nombreux individus sont prêts à tenter la périlleuse traversée de la Méditerranée pour arriver en Europe. La Libye, compte tenu de sa position géographique est le carrefour par lequel plusieurs migrants transitent. Malheureusement, dans ce pays en proie au chaos, les migrants sont à la merci de criminels en toute sorte: djihadistes, passeurs, trafiquants d’êtres humains. Généralement, quand des migrants sont secourus en mer, ils sont ramenés en Libye où ils subissent toutes sortes d’abominations.

Respecter les droits des migrants

Les ONG et les agences onusiennes s’opposent régulièrement au fait que des migrants soient ramenés en Libye, au vu du triste sort qui les attend. Ce mardi, le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe s’est prononcé sur le cas des migrants en Libye. Le conseil a demandé aux pays européens de suspendre leur coopération avec les garde-côtes libyens tant qu’il n’y aura pas de garanties sur le respect des droits humains.

“Les Etats membres du Conseil de l’Europe doivent de toute urgence réexaminer leurs activités et pratiques de coopération avec les garde-côtes libyens (…) Ces activités doivent être suspendues jusqu’à ce que des garanties claires de respect total des droits humains soient apportées.” dira la croate Dunja Mijatovic, commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe. Selon Mme Mijatovic, il faut mettre la pression sur les garde-côtes libyens afin que ces derniers daignent respecter les droits des migrants.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom