Le Nigéria va commémorer, demain mercredi 12 juin, la journée de la démocratie. Pour cette première édition, le président Nigérian Muhammadu Buhari a convié les chefs d’Etat des pays de la sous-région à cette célébration. Et donc, Patrice Talon y sera sauf changement de dernières minutes. Mais, vu les derniers événements au Bénin, que va-t-il dire à son homologue demain?

Le président nigérian a invité le président du Bénin Patrice Talon et tous les autres présidents de la sous-région à la commémoration de la première édition de la Journée de la démocratie. Et sans nul doute, entre Talon et Buhari demain, les discussions vont tourner autour de la situation de crise électorale qui prévaut au Bénin dans un contexte où bon nombres d’observateurs et des personnalités de l’opposition semblent d’accord que depuis quelques mois, la démocratie béninoise a basculé dans un régime qui présente des relents de dictature. Et malgré le désaveu du peuple béninois (27% de taux de participation aux élections législatives), la 8è législature composée uniquement de députés issus des deux partis proches du régime a été installé mano militari. L’opposition a été écartée de la compétition pour ces élections législatives. Depuis les dernières législatives, l’ex-président Boni Yayi est de fait en résidence de surveillée. Les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles sur les populations qui manifestaient à mains nues. Dans ce contexte, on est bien curieux de savoir ce que va dire le président de la République du Bénin à son homologue du Nigéria demain à l’occasion de cette journée consacrée à la démocratie.

Hommage à Moshood Abiola

Le président Muhammadu Bohari a promulgué, lundi dernier, un texte portant modification de la loi sur les jours fériés. Cette loi institue le 12 juin de chaque année jour férié et journée de la démocratie au Nigéria». Et donc demain, les nigérians vont célébrer la première édition de cette journée. La journée de ce mercredi est d’ailleurs déclarée jour férié. En instituant une telle journée, le Nigéria compte honorer le défunt Moshood Abiola, vainqueur de l’élection présidentielle du 12 juin 1993, qui a été annulé par le régime militaire de l’ancien président, Ibrahim Babangida.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom