La présidente de l’Office National de Lutte contre la Fraude et la Corruption (OFNAC) Seynabou Ndiaye Diakhaté a déclaré que le procureur avait reçu 17 dossiers dont celui de Petro-Tim et de la COUD. L’OFNAC accuse Serigne Bassirou Ndiaye de ne pas avoir traité les dossiers. Pour Seynabou Ndiaye Diakhaté, l’OFNAC n’est pas un organe de poursuites mais plutôt d’investigation. Il appartenait au parquet de poursuivre le travail.

Serigne Bassirou Gueye avait affirmé avoir renvoyé à l’OFNAC son rapport

Le procureur de la république Serigne Bassirou Gueye avait déclaré en marge de sa conférence de presse du 13 juin avoir renvoyé à l’Office national de lutte contre la corruption (Ofnac) son rapport faisant office d’un présumé détournement au sein du Centre des œuvres Universitaires de Dakar, COUD pour le motif de «non respect du principe sacro-saint du contradictoire». Pour rappel il avait évoqué lors de ce face à face avec la presse le dossier du meurtre de l’étudiant Fallou Sène et l’affaire Pétrotim citant Aliou Sall, BP et Frank Timis.

« L’OFNAC a fait son travail »

La présidente de l’OFNAC n’a visiblement pas apprécié la sortie du procureur de la république qui semble accuser l’organe d’avoir fait un mauvais travail. « J’ai beaucoup de respect pour mon collègue le procureur de la République, mais ça m’étonnerait qu’il puisse nous retourner nos dossiers d’enquête » déclare-elle. Elle a tenu à rappeler que le dossier du COUD a été transmis au parquet depuis quatre ans, en 2015.

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom