Une région du Mali vient de subir une attaque meurtrière avec beaucoup de victimes à la clé. Dans la nuit du dimanche 09 au Lundi 10 Juin 2019, près d’une centaine de villageois Dogons ont péri dans une attaque armée au centre du Mali.  Selon un chef de la localité de Koundou, les dépouilles des victimes sont brûlées, et les recherches d’autres corps se poursuivent. L’attaque n’a pas encore été revendiquée par un groupe djihadiste, mais d’autres habitants semblent connaître les auteurs.

Loading...

La piste de violences intercommunautaires serait privilégiée

Pour certains villageois, les auteurs de ce massacre sont des personnes armées. Rappelons que la région du nord-Mali est très souvent en proie aux attaques de certains groupes armés. Ainsi ces quatre dernières années, les heurts se sont développés du nord au centre du pays et s’ingèrent même dans des batailles intercommunautaires. Cette piste de violences intercommunautaires pourrait donc être privilégiée. Notons que le peuple Dogon est un peuple d’agriculteur. Cette population rurale avait eu en début d’année des affrontements avec des Peuls qui eux sont éleveurs. Ces heurts ont coûté la vie à plus d’une centaine de villageois Peuls en Mars dernier.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom