(S. Valente/E-Press)

Sur le devant de la scène médiatique depuis la débâcle LR aux dernières Européennes, Nicolas Sarkozy continue de faire parler de lui avec, cette fois-ci, la sortie d’un nouveau livre. Intitulé « Passions », cet ouvrage est disponible en librairie, depuis ce 27 juin. Un livre-confessions dans lequel il revient notamment sur son divorce.

Se remémorant ses débuts en politique, ce dernier évoque ainsi son arrivée au sein du RPR qui, plus tard, deviendra l’UMP avant de devenir LR. Un parcours classique pour ce loup de la politique qui a également effleuré le sujet de son divorce avec Cécilia Sarkozy, aujourd’hui devenue Attias. Un divorce dont il a eu énormément de mal à comprendre les contours.

Sarkozy n’a rien anticipé

En effet, Nicolas Sarkozy affirme avoir été stupéfié par l’attitude de son ex-épouse. « Je n’avais rien anticipé. Je n’y avais rien compris. Je subissais sans pouvoir contrôler une situation, qui, chaque jour, devenait plus incompréhensible » confie-t-il ainsi. Une situation difficile à vivre pour lui, mais également pour les Français qui n’ont pas forcément apprécié de le voir partir une dizaine de jours aux États-Unis, en 2007, afin de sauver son couple.

Cependant, une fois que le divorce sera officiellement prononcé, l’ancien président de la République avoue un sentiment de soulagement. Ainsi, après s’être battu pour sa famille, Sarkozy affirme que la sentence l’a soulagé. Le lendemain du divorce, ce dernier s’est ainsi réveillé au Portugal, afin de participer à un sommet européen et reprit le cours de sa vie politique, celle d’un président de la République. « C’était fait. Je l’avais craint, j’avais tort. »

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom