La société Orange Niger se prépare à déposer la clé sous la porte. Le directeur exécutif du groupe Orange pour la région Afrique et Moyen-Orient au cours d’une visite au Niger, estimé que le climat fiscal nigérien ne permettait plus à la filiale nigérienne d’Orange, de continuer à poursuivre ses activités. A en croire ses propos, il y a environ 10 ans qu’ils sont au Niger avec un investissement de 190 milliards de FCFA, mais sans qu’aucun bénéfice enregistré.

Un redressement fiscal pour Orange Niger

Au cours cette visite au Mali, le directeur exécutif du groupe Orange pour la région Afrique et Moyen-Orient  Alioune N’Diaye a par contre apprécié le climat fiscal malien. Selon lui, le Mali fonctionne dans un système vertueux. Il a opposé ce système à celui du Niger, qui n’a pas permis à sa filiale d’Orange Niger de faire des retours sur investissements. Pour rappel, depuis l’année dernière le fisc du Niger avait enclenché une procédure de redressement fiscal à l’encontre de la filiale nigérienne du groupe français Orange.

C’est un redressement qui a été aussitôt réfuté par Orange Niger. Cette situation n’a cependant pas empêché la direction des impôts du Niger de fermer les locaux de l’entreprise en février dernier pour plus d’un mois. Le fisc nigérien réclame à Orange Niger un montant de plus de 20 millions de FCFA. Ce montant représente la moitié du chiffre d’affaire d’Orange Niger. Depuis ce temps Orange Niger a par conséquent commencé par chercher des repreneurs potentiels pour son entreprise.

Voir les commentaires
Loading...

6 Commentaires

  1. Merci de corriger votre article la société a été fermée pendant le mois de décembre 2018 et non Février et le montant en question réclamé par le fisc s’élevé à 23 milliard de FCFA

  2. “un montant de plus de 20 millions de FCFA. Ce montant représente la moitié du chiffre d’affaire d’Orange Niger. (~60.000 €)” Je suis stupéfait !
    Il y a un type dans cette entité qui devrait se reconvertir dans la vente de cornet de frittes (Pour les telco, l’Afrique est un business extrêmement juteux ).

    ça me parait dérisoire comme chiffre d’affaire pour un telco et une raison insuffisante d’un point de vue stratégique (30.000 € !…) pour mettre la clé sous la porte et quitter un pays de la CDEAO.

  3. Le redressement a concerné aussi toute les autres compagnies de télécommunication et comme orange est française on doit doit pas le faire il n’ont qu’a quitter le niger après on attends le tour de orano ex areva qui exploite les mines de l uraniun exonérer de tout taxe depuis 1974 .

  4. 20 millions de fcfa , mais vous plaisantez, cette somme n équivaut même pas au salaire du directeur. Il veut cracher sur le système fiscal alors qu’il ne sont même pas en règle. Orange est une entreprise fraudeuse tout comme toutes les autres entreprise françaises en Afrique.

  5. Tant mieux pour le Niger, ça fait toujours un pilleur étranger de richesses en moins, qui en plus avait la prétention d’imposer son évasion fiscale à la française

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom