Le président du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), l’ancien Chef d’état M. Henri Konan Bédie, est au centre d’une grosse polémique après les propos qu’il a tenus au cours d’une rencontre avec des membres de son parti samedi dernier. Alors que le gouvernement ivoirien condamnait ces déclarations qui sont « xénophobes et sectaires » de son point de vue, le PDCI, lui, réplique et estime que les paroles ont été sorties de leur contexte.

Henri Konan Bédié dans la tourmente

« Le peuple ivoirien doit d’abord affirmer sa souveraineté, son autorité face aux menaces de dépossession et d’assujettissement : qu’il s’agisse de l’immigration ou du pouvoir économique et politique. », telle avait été une définition de ‘’l’Ivoirité’’, un concept hautement critiqué  et dont le président Bédié, alors président de la République s’était fait le chantre et qui selon les observateurs, aurait conduit à la grande crise ivoirienne de 2002.

Il y a quelques jours, le président redonnait une autre visibilité au concept. Au cours de sa rencontre avec ses  militants dans son fief de Daoukro, Bédié aurait déclaré: « que l’Ivoirien soit étranger chez lui. (…) les Ivoiriens n’accepteront jamais cela ». Et selon la presse internationale, dans son désir de fustiger les velléités du gouvernement en place de vouloir faire du ‘’bourrage électoral’’ en laissant pénétrer par centaines des orpailleurs venant de l’étranger,  le président du PDCI a tenu des propos qui sont hautement tendancieux selon le gouvernement de Ouattara .

« Ces propos, d’une extrême gravité, appelant à la haine de l’étranger, sont de nature à mettre en péril, au-delà de la paix et de la cohésion sociale, l’unité nationale et la stabilité du pays » avait jugé opportun de signifier le Ministère de la communication ivoirien dans un communiqué. Mais pour la cellule de communication du PDCI, par la voix de Jean-Louis Billon, secrétaire exécutif chargé de la communication du parti concurrent déclaré au régime pour les prochaines joutes électorales,  le gouvernement en place aurait « choisi délibérément des morceaux des propos du président du PDCI sortis de leur contexte pour en faire une exploitation tendancieuse ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom