Les journalistes russes sont vent debout pour sauver un de leur confrère. En effet, ce lundi 10 juin 2019, trois journaux et pas des moindres ont consacré leur Une à l’accusation de trafic de drogue qui pèse contre Ivan Golounov, un reporter du site d’informations en ligne Meduza. Ce dernier a été arrêté et inculpé pour une supposée implication dans la vente de cocaïne et d’une drogue de synthèse. Mais la presse qui s’insurge contre cette mise aux arrêts se penche même pour la thèse d’un montage contre ce journaliste qui mène des investigations pour le compte de son site sur la corruption à la mairie de Moscou.

Loading...

« Nous sommes Ivan Golounov »

L’enquête que réalisait l’homme des médias concernait le partage mafieux du « business des cimetières » et les malversations dans le secteur des microcrédits. Les journalistes font remarquer que d’autres personnes qui allaient contre le régime en place avaient été emportées mystérieusement par des affaires similaires. Aussi, en prélude à une manifestation prévue pour le mercredi prochain, les journaux Kommersant, Vedomosti et RBK ont-ils titré « nous sommes Ivan Golounov ». « Nous estimons que les preuves de culpabilité d’Ivan Golounov, fournies par les enquêteurs, ne sont pas convaincantes » ont notamment indiqué les trois organes de presse.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom