Cette semaine sera marquée par les comparutions de deux leaders de l’opposition sénégalaise: Abdoul Mbaye et Barthélémy Dias. L’ancien premier ministre du Sénégal Abdoul Mbaye comparaissait devant la barre ce mardi 18 juin dans l’affaire qui l’oppose à son ex-femme Madame Aminata Diack. Le délibéré renvoyé au mois suivant; ce procés laisse place aujourd’hui à un autre face à face entre le juge et Barthelemy Diaz accusé d’homicide involontaire.

L’ancien premier ministre risque un an ferme

Abdoul Mbaye a déclaré selon le site pressafrik.com qu’il ne comprenait pas pourquoi aucun document ne lui a été présenté à ce jour qui prouve qu’il a bel et bien commis le délit de faux et usage de faux, il estime également que la tentative d’escroquerie ne peut être prouvée. Le procureur a requis une peine d’emprisonnement d’un an ferme contre l’opposant politique tandis que la plaignante réclame un milliard de francs CFA en dommages et intérêts, le délibéré a été renvoyé au 23 juillet par la cour d’appel.

Les « khalifistes » se mobilisent pour Dias

Un autre leader de l’opposition, Barthelemy Dias sera à la barre ce 19 juin pour le procès en appel pour le meurtre de Ndiaga Diouf. En effet, le maire de Mermoz-Sacré Cœur est accusé d’homicide involontaire. Les faits remontent en décembre 2011, Barthelemy Diaz avait ouvert le feu sur des jeunes qui avaient assiégé sa mairie de Mermoz-Sacré Cœur. Cette altercation avait causé le décès du nommé Ndiaga Diouf atteint par balle. Les « khalifistes » ont sonné la mobilisation pour aller soutenir l’opposant politique.

Voir les commentaires
Loading...

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom