Le président Trump, dépensier ? En effet, ce dernier le Congrès ont réussi à s’entendre afin d’augmenter la limite de dette, ce qui risque de gravement augmenter le déficit américain. Selon certains experts, le déficit pourrait effectivement toucher le trillion de dollars. Un déficit record.

Ce chiffre lui, pourrait être atteint de manière toute simple. En effet, la réduction des taxes, passée en 2018, ainsi que l’augmentation des dépenses prévues pour 2020 et 2021 auront un impact considérable sur l’économie américaine. À cela, il convient d’ajouter que l’économie américaine est en train de subir un réel ralentissement. En effet, le taux de croissance a chuté, passant de 3.1% à 2.1%. Une économie en bonne santé donc, mais en net ralentissement ce qui n’incite d’ailleurs pas franchement à l’optimisme. Certains experts estiment par exemple que dans les 6 à 18 prochains mois, l’économie américaine pourrait entrer en récession.

Une économie au ralenti, un futur imprévisible

La situation pourrait donc vite devenir hors de contrôle. En effet, le prochain président prêtera serment le 20 janvier 2020, après avoir été élu au mois de novembre. Il ne restera ensuite que huit mois au cours de l’année fiscale pour le prochain chef d’État et celle-ci sera basée sur le budget du président précédent. Résultat, une mauvaise gestion économique, couplée à une croissance américaine au ralenti ainsi qu’une situation mondiale des plus instables et la situation peut vite devenir incontrôlable.

Le déficit américain pourrait doubler

Le déficit du budget lui, pourrait d’ailleurs doubler par rapport à l’ère Obama. En effet, à l’époque du quarante-quatrième président américain, le déficit est passé de 1.4 trillion de dollars en 200 à 587 milliards de dollars, avec un plus bas à 438 milliards. L’arrivée du président américain pourrait donc être terrible pour le budget américain qui, au cours de sa première année est passé à 665 milliards de dollars, avec une possibilité de voir le déficit passer à 1.092 milliards (1 trillion) de dollars en 2021, soit la première année post-élection 2020 avec un budget imputable à l’administration précédente.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom