© Arrow Press/PA Photos/ABACAPRESS.COM

La fugue de la princesse Haya aurait été ressentie comme une grosse humiliation par son mari, le puissant émir de Dubaï Mohammed Ben Rachid Al-Maktoum. Un coup de poignard que l’émir n’a pas vu venir. La princesse Haya Bint Al-Hussein est la sixième femme de l’émir de Dubaï. Originaire de la Jordanie, elle est la sœur du roi Abdallah II de Jordanie. Elle a eu deux enfants avec l’émir : Zayed, 7 ans et Al-Jalila, 11 ans.

Bataille judiciaire en vue

La princesse Haya est partie de Dubaï avec ses deux enfants, aidée par un diplomate allemand. Après un bref escale en Allemagne, elle a rejoint l’Angleterre où elle se trouve avec ses enfants. Suite à cette fugue, l’Emir de Dubaï a laissé sur Instagram un long poème qu’il adresse à une femme non nommée et qu’il couronne par ces mots : « Vivante ou morte, peu m’importe. Tu n’as plus ta place dans ma vie. Pars avec qui tu veux. » . Il l’accuse de l’avoir tromper. Selon certaines sources, la princesse Haya s’empresserait de demander le divorce et d’obtenir la garde de ses enfants, aidée par son avocate Me Fiona Shackleton. Mais ce n’est pas gagné d’avance ; obtenir à la fois le divorce et la garde des enfants. Une terrible bataille judiciaire s’annonce.

Qui aura la garde des enfants ?

L’Emir qui sera représenté par Helen Ward, une spécialiste dans ce genre d’affaire, parait tout disposé à accorder le divorce et sa liberté à la princesse Haya. Mais à une condition : qu’elle lui laisse la garde de ses enfants. Ce qu’elle n’acceptera jamais à en croire certaines sources. Ayant fui avec une bagatelle de 34,5 millions d’euros, elle est prête à engager la bataille juridique qui va s’ensuivre. L’agence Associated Press annonce le début de la bataille judiciaire pour le 30 juillet prochain à Londres. Le premier round de cette bataille concernera la garde des enfants, qui selon la loi islamique doivent rester avec leur maman en cas de divorce.

Voir les commentaires

6 Commentaires

  1. Que dire …moi je voudrais une maison …ne plus avoir de dette … pensez à ma santé. .. avoir une retraite paisible d’autant plus que ma maladie m’a bien plus précisément …. Que dire …

  2. Six femmes, des centaines de chevaux de cource et des bombardiers qui tuent des innocents au Yémen. Et tout ça pour un seul homme, poète du désert.
    Les chameliers doivent être dépouillés de leurs pétrodollars qui feront le bonheur de ceux qui bossent pour le bien de leurs pays et de leurs habitants.
    . Les bédouins sont mille fois plus sanguinaires que les mollahs iraniens.

    • Comment pouvez-vous parler d’un homme que vous ne connaissez même pas ! pourquoi parlez des innocents tués au Yémen ! Les houthis se charge eux-mêmes de tuer tous ses innocents,cet homme que vous citez de “sanguinaire”n’est en réalité un homme avec un grand cœur, qui fait du bien Aux siens et à des millions de personnes à travers le monde ! n’en déplaise aux détracteurs !et n’oublions pas le serpent ne mord que celui qui lui donne à manger ! à bon entendeur salut !

  3. J’adore ce mot que vous avez utilisé pour décrire son Altesse : le tout puissant.
    Ce monsieur est un homme qui mérite vraiment beaucoup de respect.
    The number one.

    • Cette princesse est la fille d’un roi qui pilotait lui-même ses avions de voyage. Ton number one ne sait même pas “piloter” ses chameaux, et encore moins ses chevaux de cource .
      Décidément, ce bas-monde est bizarre.
      L’intelligence n’est pas la qualité de tous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom