Le président de la république du Sénégal Macky Sall va dissoudre 15 agences parmi les 31 existant. Cette mesure serait prise dans le cadre de la rationalisation des dépenses publiques de l’Etat sur recommandations du Fonds Monétaire International (FMI) et de l’Inspection générale d’Etat (IGE). Le Chef de l’Etat aurait d’ailleurs reçu la liste des agences à supprimer rapporte le journal l’AS.

Loading...

Le sort de ces agences

Certaines des agences qui seront ainsi dissoutes deviendront des établissements publics à caractère commercial tandis que d’autres seront fusionnées avec les directions nationales qui existent déjà. Sur la liste des agences qui disparaîtront figurent entre autres l’Anamo, l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (Anpej), l’Adepme et l’Anat. Le président Macky Sall compte éviter ainsi le chevauchement des activités dans le but de rationaliser les dépenses étatiques.

Les indications de l’IGE et du FMI

L’inspection Générale d’Etat (IGE) avait produit un rapport en 2013 faisant état d’un certain nombre d’activités similaires entre des agences nationales et des directions de départements ministériels. L’IGE avait alors recommandé la dissolution d’un certain nombre d’agences afin de remédier à cette situation en réduisant ainsi les dépenses publiques. Cette situation avait auparavant été dénoncée par l’institution de Bretton Woods rapporte la même source.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom