L’opération militaire nommée « Barkhane », menée au sahel et au Sahara par l’armée française était au cœur de la sortie médiatique qu’a faite ce jeudi 11 juillet, le chef d’Etat-major des Armées, le général François Lecointre. A la faveur de son passage sur l’émission « La Matinale » de la chaîne d’information CNEWS animée par Jean-Pierre Elkabbach, il est revenu sur l’importance de cette opération que mène l’armée française contre les groupes armés salafistes djihadistes dans toute la région du Sahel. Pour l’officier français, l’opération « Barkhane » permet une protection des pays du Sahel contre le terrorisme.

Loading...

L’opération protège également la France et l’Europe…

Il indique également que la présence de militaires français dans cette région du monde a le mérite de contenir d’une certaine manière les actes terroristes et protéger ainsi d’une manière ou d’une autre la France et l’Europe. L’opération « Barkhane » qui est née sous les cendres des opérations Serval et Epervier mobilise 4.500 militaires. Ils interviennent dans cinq pays du Sahel à savoir : Mali, Niger, Burkina Faso, Tchad, Mauritanie. « Si on n’est pas là, si on part demain et si avec les Européens qui nous accompagnent dans la gestion de cette crise très grave nous n’agissons pas, ces pays s’effondreront sur eux-mêmes » fait remarquer le général François Lecointre.

« Le terrorisme s’y développera de façon incontrôlée, pourra éventuellement gagner et s’exprimer ensuite en France et en Europe et par ailleurs on connaîtra des phénomènes de migration absolument phénoménaux » ajoute-t-il. L’officier français indique que l’opération concentre une grande partie de ses efforts au nord-est du Mali dans la région du Liptako Gourma où les attaques sont régulières.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. J’adhère à 100%.
    Le moyen Orient offre une grille de lecture transposable telle quelle :

    – les effets sur les pays concernés (Irak, Syrie) ç’est fait,

    – les conséquences pour l’Europe, il n’est que de voir les débats qui empoisonnent la politique européenne au détriment d’une action de construction de l’Europe et au profit des extrêmes (migrants, attentats)

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom