Le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES) s’est exprimé sur la question du renouvellement du réseau de distribution de l’eau dans un entretien accordé au quotidien Le Soleil. Monsieur Charles Fall souligne dans cette interview que les canalisations du réseau de distribution actuel datent de l’époque coloniale. Il souligne que le renouvellement des canaux de distribution permet également de récupérer une grande quantité d’eau perdue.

Loading...

Réduire considérablement le volume d’eau perdu

Charles Fall précise qu’un réseau de 460 kilomètres a déjà été renouvelé à Dakar qui selon lui présente un taux de fuite assez élevé. Il souligne que le taux actuel enregistré se situe entre 27% et 28%. Le projet de renouvellement du réseau de distribution permettrait de récupérer un volume de 50 000 mètres cubes d’eau. « C’est comme si nous avions construit une nouvelle usine de 50.000 mètres cubes » soutient-il.

Deux types de renouvellement

Le directeur général de la SONES précise qu’il existe deux types de renouvellement qui sont le renouvellement contractuel que doit exécuter la Sénégalaise Des Eaux (SDE) et le projet de dessalement d’eau de mer. Ce dernier projet nécessitera selon monsieur Fall la construction d’une usine d’une capacité de 100.000 mètres cubes, pour lui « les projets KMS3 et l’usine de dessalement sont des réponses durables à la problématique d’accès à l’eau potable ».
Il faut rappeler que l’eau reste une problématique jusqu’àlors non résolue. Beaucoup de localités de la capitale sont approvisionnées de manières discontinues. Certains quartiers reçoivent de l’eau au plus 3 heures par jour.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom