Macky Sall recevait des cinéastes sénégalais, dont la réalisatrice du film « Atlantique », Mati Clémentine Diop lors d’une cérémonie de remise de décoration.  Le chef de l’Etat a exprimé lors de la cérémonie son souhait d’instaurer un prix lors du prochain Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Le prix rendra hommage au chercheur Cheikh Anta Diop.

Loading...

Le président Macky Sall propose le prix Cheikh Anta Diop d’un montant de 20 millions de francs CFA au FESPACO pour apporter un soutien dans le domaine du cinéma. Cette annonce a été faite quand Macky Sall rencontrait la réalisatrice Mati Diop Sacrée lors du 72e Festival de Cannes avec son film « Atlantique ». Mati Diop a par la même occasion été décorée et élevée au grade de Chevalier de l’Ordre National du Lion par le chef de l’Etat avec d’autres acteurs du cinéma.

Une cité pour donner un souffle au cinéma sénégalais

Le Soleil rapporte que les questions de la création de « la cité du cinéma et le centre national du cinéma sénégalais » ont été abordées à l’occasion de la cérémonie. En effet le cinéma sénégalais souffre des charges post production parfois délocalisées qui posent des problèmes de viabilité financière des œuvres. Ce fait a été rappelé par Monsieur Christophe Bigot, ambassadeur de la France au Sénégal qui s’exprimait sur la volonté de l’Agence Française de Développement à soutenir cette cité pour le cinéma. Pour rappel les derniers succès du secteur à savoir les films de Alain Gomis ou de Mati Diop ont été en majorité financé par des fonds étrangers.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom