Certains ont parlé d’une étoile filante. DJ Arafat était de ceux qui, effectivement, brillaient comme une étoile. La méga-star du coupé-décalé, celui qui semble avoir battu le record de l’artiste le plus populaire de la Côte d’Ivoire à l’étranger est parti! Un départ qui rappelle celui du très célèbre Douk Saga, celui à qui l’on doit ce mouvement.

Loading...

Et sur ce point, Dj Arafat lui vouait lui-même un respect sans faille. Même s’il a réussi à pousser les limites du coupé-décalé bien au-delà de ce que les créateurs pouvaient imaginer, il savait reconnaître à Douk Saga son leadership au sein du mouvement du coupé-décalé. Mort en 2006 à la suite d’une maladie, Douk Saga aura permis ensuite à Dj Arafat de reprendre le flambeau.

Flambeau qu’il laisse après une carrière fulgurante, en Côte d’Ivoire mais aussi à l’international. Et pour cause, de Davido et Yemi Alade au Nigéria, en passant par Dadju en France, Fally Ipupa en RDC, un grand nombre de stars ont salué la mémoire et le travail du Yorobo. Côté relais dans la presse, que ce soit en Afrique, en Europe ou en Amérique, le nom de Dj Arafat a fait le tour de la planète, une ultime reconnaissance pour un artiste, certes, connu pour ses frasques et ses buzz et clashs (on se souviendra des clashs avec Debordo Leekunfa, avec Molare ou plus récemment avec Ariel Sheney son ancien protégé), mais sans aucun doute pour également sa musique. Chapeau l’artiste !

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom