Le gouvernement béninois a décidé de faire composer les enseignants reversés en agents contractuels de l’état en 2008 au primaire et au secondaire, en vue d’une évaluation dit-il diagnostique. Cette méthode n’est pas la bonne pour évaluer un enseignant, selon le Pcb.

Loading...
Le Parti communiste du Bénin (Pcb) se prononce sur la méthode choisie par le gouvernement Talon pour l’évaluation à laquelle il a décidé de soumettre les enseignants reversés en agents contractuels de l’état en 2008 au primaire et au secondaire en République du Bénin. En Conseil des ministres mercredi 7 août dernier, le gouvernement a précisé que cette évaluation consistera en des compositions dans les disciplines enseignées.

Evaluer un enseignant hors classe ?

« Le gouvernement choisit de faire composer des enseignants déjà professionnels en mathématiques, histoire-géo, anglais, physique exactement comme des élèves du cours secondaire et d’université, autrement dit, en matières générales ! », note le premier secrétaire du Pcb, professeur Philippe Noudjènoumè, lors de sa conférence de presse hier.

A l’en croire, ce n’est pas une méthode appropriée pour évaluer un enseignant. «Y a-t-il autre méthode fiable d’évaluer un enseignant par ailleurs déjà pourvu de ses diplômes professionnels si ce n’est en situation de classe ?», se demande le professeur, surtout que le gouvernement, évoquant les objectifs d’une telle action, avait informé qu’il s’agit « principalement d’identifier les besoins en renforcement de capacités des enseignants concernés afin d’y apporter des réponses appropriées».

Le Pcb est visiblement contre cette forme d’évaluation d’enseignants ayant reçu des formations académiques et pédagogiques sanctionnées par des diplômes professionnelles après leur reversement. C’est de « la torture des enseignants par le pouvoir de la Rupture ! » estime le parti.

Voir les commentaires

10 Commentaires

  1. je suis de ceux…là qui pensent que la const..du benin..n’est pas infaillible..n’est pas un fétiche…n’est pas un axiome…et qu’on ne doit pas la toucher…voire meme le relire et la changer…dans un esprit republicain

    Cette dite const…est un grueillère…pleine de contradiction…qui laisse le champs libre..à tous les..aventuriers..!!!

    oui..la const du benin…permet d’etre légal..et illégitime..

    Des lois cadres…issues de cette const..permettent à un individu…à un clan…de décider…de la vie de la cité selon..leur bonne volonté

    Tenez…!!!

    Un exécutif..qui a le droit..de dire…qui seront ses contradicteurs…et ses opposants…qui doit etre partis ou non..

    Franchement…je regrette certains qui ont fait l’histoire de ce pays…

    Je pense…à iropa kouandété

  2. Un agent en fonction est évalué après une formation professionnelle.
    Je ne sais pas d’où vient cet animal pour tout détruire dans le pays.
    Il ne peut pas avoir un monstre pour l’avaler afin que nous ayons la paix???

  3. Mon constat est que si tu veux être fonctionnaire tu entre avec un concours et si tu veux être un chômeur tu sors avec le même concours
    C’est triste pour le bénin

  4. Pour une fois, je partage les réflexions de monsieur Noudjenoumin.
    Une évaluation devrait se faire par les inspecteurs de l’enseignement dans une salle de classe devant les apprenants
    Cette méthode d’évaluation n’est pas appropriée effectivement
    Ne mettez pas les erreurs ou approximations des ministres sur le dos du président
    Je passais
    Le Plombier

  5. Talon lui même qui l’a évalué ? Lui qui a eu à peine le deug , c’est à dire n’a pas franchi la 2 èm année de fac 😡😡😡
    Avec ses reformettes stupides ; un exemple : depuis deux ans j’ai pris en charge un petit et sa famille déguerpis de toboula , le petit vient de réussir son bepc avec 12,50 de moyenne , mais moyenne de classe 9,90 , et avec la reformette de talon , ce petit doit redoubler ; l’absurdité des reformes bidon de talon 😡😡😡😡

  6. Restez lá à faire des discours. Le jour où vous allez vous réveiller le Bénin deviendrait la propriété de Talon et sa bande. Vous êtes aussi responsable de cette gouvernance pour avoir soutenu et appelé à voter Talon.

  7. De quoi ont peur les enseignants?
    Surtout qu’il y en a parmi eux qui sont tres bons…
    Ils doivent pouvoir demontrer qu’ils maitrisent les matiere qu’ils enseignent aux enfants… quoi de plus normal.

    • Ils n’ont pas confiance, parce que Talon annonce toujours des objectifs louables, alors que ses vrais objectifs sont cachés ailleurs. Il l’a fait avec la charte des partis et le code électoral, il a tenté de le faire avec la constitution, etc.
      Trop de ruse et de rage a tué la confiance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom