De passage sur les plateaux de BFMTV-RMC ce mercredi matin, Christophe Castaner a opiné sur ses 10 derniers mois à la tête du ministère de l’intérieur. Le  locataire de la place Beauvau a avoué avoir « fait des erreurs ». Surtout en ce qui concerne la crise des Gilets Jaunes qui a éprouvé son ministère.

Loading...

“Globalement nous sommes passés à côté”

A l’en croire, les préfets de France étaient les premiers à l’automne, à faire état de cette tension qui existait sur les territoires et qui pré-annonçait la crise des Gilets jaunes. Ils ont fait remonter ces inquiétudes, assure l’invité de Jean-Jacques Bourdin, avant de faire amende honorable. « Globalement nous sommes passés à côté, nous les responsables politiques, et je fais partie de ces responsables politiques » a reconnu le locataire de la Place Beauvau.

Pour lui, le ministère de l’intérieur n’a peut-être pas fait tout ce qui était de son ressort. « Nous n’avons (peut-être) pas assez montré la capacité du ministère de l’intérieur qui est partout sur le territoire, présent » concède Christophe Castaner. Il faut dire que des questions se posent actuellement sur le rôle du ministre de l’intérieur, dans le  gouvernement d’Edouard Philippe.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom