Aux lendemains de la bavure du commissaire de police Sangaré sur le pharmacien Cheikhouna Gaye, une nouvelle affaire incriminant un agent de police se déclare à Thies au quartier Parcelles Assainies. Le policier Makha Diop plus connu sous le nom de “El Capo” est accusé du meurtre du jeune boulanger Mafatim Momar Mbaye en début de ce week end.

Une mort accidentelle selon la police

La Rfm a rapporté les propos du le chef de la brigade de recherche de la police des Parcelles Assainies de Thiès. Il déclare que le boulanger retrouvé mort n’était pas impliqué dans l’altercation entre les agents de police et un jeune conducteur qui détenait 500 grammes de chanvre indien. Pour le chef de brigade le jeune homme de 37 ans serait mort par « accident » au moment où les conducteurs de jakarta attaquaient la voiture de police à coup de pierres pour exiger la libération de leur camarade rapporte la même source.

Selon la police toujours un chauffeur de taxi aurait « retrouvé le corps sans vie du jeune Mafatim à une centaine de kilomètres de la station Shell avec une blessure au menton » après le départ des éléments de la Brigade.

La version de témoins

L’origine de cette information est une vidéo devenue virale sur la toile. Les personnes présentes autour du boulanger qui vient de trouver la mort nomment le policier comme responsable. Ils décrivent les circonstances du drame: le boulanger aurait reçu une pierre lancée par le policier Makha Diop. Ce dernier que certains considèrent comme un simple indicateur serait bel et bien un auxiliaire de police selon Seneweb qui précise que ce dernier avait intégré l’école de police comme agent avec la 36e promotion en 2005.

Le décès du jeune boulanger est survenu dans la nuit du vendredi 16 au samedi 17 août 2019.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom