En Syrie, la bataille pour le contrôle des dernières localités encore aux mains des insurgés djihadistes fait rage et est plus pénible qu’on ne l’aurait cru. Les forces armées syriennes et leurs alliés russes bombardent au quotidien les positions djihadistes dans le pays. Selon l’OSDH, depuis début mai, plus de 816 civils, 1000 éléments des forces loyales au régime et 1200 combattants djihadistes sont morts en Syrie. Un bilan bien lourd.

Loading...

La ville d’Al-Habit aux mains des forces loyales au régime syrien

Après trois mois de bombardements presque quotidiens, la ville d’Al-Habit est tombée aux mains des forces régulières syriennes dimanche dernier. Cette ville est la première qu’a pu reprendre la coalition russo-syrienne qui bombarde quotidiennement cette région de la Syrie du Sud d’Idlib, précise l’OSDH qui signale aussi la mort de six civils dans la région dont trois dans la plus grande localité de la province d’Idlib, Khan Cheikhoun.

Idlib aux mains des djihadistes et des rebelles syriens

Les combats pour en finir avec les dernières poches de résistance des forces djihadistes en Syrie et à Idlib sont plus meurtriers que prévu. Dans cette province du nord-ouest syrien, 59 combattants sont tombés mardi dernier dans les environs de Lattaquié. 59 combattants morts dont 29 du côté des forces pro régime et 30 du côté des djihadistes et rebelles. Les djihadistes du groupe Hayat Tahrir Al-Cham (HTS, ancienne branche d’Al-Qaïda en Syrie) et d’autres groupes rebelles règnent sur la plus grande partie de la province d’Idlib et donnent du fil à retordre à la coalition russo-syrienne.  

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom