Des combattants de l'état islamique

Alors qu’on le disait décapité et agonisant, l’Etat Islamique renaît de ses cendres et menace de s’en prendre à la coalition internationale en Syrie. Le mouvement terroriste a repris du service en Syrie depuis quelques jours. Le 7 août dernier, cinq personnes dont trois enfants avaient péri dans un attentat revendiqué par l’EI. L’attentat a eu lieu à Qahtaniya dans la province de Hassaké, une région sous le contrôle des forces kurdes.

Daesh affaibli, mais pas vaincu

Dans une vidéo postée sur son organe de propagande, le groupe terroriste prévient qu’il est peut-être affaibli, mais pas vaincu. Daesh promet d’intensifier son combat contre la coalition internationale pilotée par les Etats-Unis et leurs alliés Kurdes. Le mouvement terroriste a d’ailleurs repris ses attentats depuis quelques semaines et vise particulièrement les forces kurdes qui ont repris ses ex-bastions dans un contexte où le président Donald Trump a déjà retiré la majorité des troupes américaines du pays.

Le feu de la bataille rallumé

Daesh a en effet perdu ses derniers fiefs au terme d’âpres batailles contre les forces de la coalition. Le « califat » autoproclamé est tombé le 23 mars dernier après la chute de son dernier fief au nord-est de la Syrie. Néanmoins le mouvement djihadiste possède toujours des cellules dormantes disséminées un peu partout dans le pays et pouvant être « réactivées » à tout moment. L’EI previent dans la vidéo que le feu de la bataille est en train d’être rallumé et devrait « s’intensifier » dans les jours prochains.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom