Les autorités sénégalaises ont fini par démanteler un réseau spécialisé dans le trafic de nationalité. Le circuit était dirigé par un fonctionnaire de la Direction des affaires civiles et du sceau. Ce dernier ayant fui à l’étranger, ses complices de nationalités libanaise et syrienne à savoir les nommés Amer Alahmar, Mohi Alboni, Nabil Wizani, Ahmed Bakkour et Ali Fawaz sont placés sous mandat de dépôt.

Loading...

Les révélations de Ali Fawaz

Ali Fawaz qui se dit simple intermédiaire entre l’agent de l’Etat et ses clients déclare qu’il recevait une commission de 100 000 à 125 000 francs CFA tandis que le fonctionnaire percevait entre 750 000 et un million de francs CFA. A l’en croire 22 personnes ont pu obtenir ainsi la nationalité sénégalaise parmi lesquels un syrien qui aurait payé 700 000 à l’agent en guise de « frais de décret ». « En plus de son cas, il a remis au fonctionnaire cinq autres dossiers de Syriens à la recherche de papiers sénégalais » poursuit le libanais.

Le parquet de Dakar aurait ouvert une information judiciaire pour association de malfaiteurs, contrefaçon des sceaux de l’État, faux et usage de faux en écritures publiques authentiques, usage de faux commis dans des documents administratifs, corruption, obtention indue de documents administratifs, tentative d’obtention indue de document administratifs et blanchiment de capitaux selon Libération.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom