Boris Johnson (Getty)

Le Brexit tant voulu par les eurosceptiques britanniques continue de faire des remous dans la presse internationale. En effet, ce mercredi les responsables de l’Union Européenne ont fait savoir aux députés favorables au Brexit, que les négociations doivent être effectuées sérieusement afin de ne pas aboutir à une séparation brutale entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne.

Jean-Claude Juncker prévient d’un risque

Au cours d’une séance plénière au parlement européen à Strasbourg, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a déclaré que le risque de parvenir à un Brexit sans entente, est encore présent. A cette séance qui a duré plus de trois heures de temps, il a aussi indiqué que ce « no deal » serait une option faite par le gouvernement britannique et non par l’UE. Par ailleurs, le négociateur en chef de l’UE pour le Brexit a lancé un avertissement aux pro-Brexit.

 Boris Johnson : il annonce une bonne nouvelle pour les pro-Brexit 

« Les citoyens britanniques, comme les autres citoyens européens, ont droit à la vérité sur les conséquences du Brexit, toutes les conséquences qui sont beaucoup plus graves (…) que vous ne voulez bien le dire » a déclaré Michel Barnier avant d’ajouter qu’il faut négocier sérieusement pour parvenir à un bon accord.Ce que le Premier ministre Britannique Boris Johnson semble ne pas faire puisqu’il est partisan d’un Brexit dur, c’est à dire sans accord.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom