Le Tribunal de Paris a tranché, le livre de Tariq Ramadan peut finalement sortir ce mercredi. En effet, l’une de ses accusatrices de viol a récemment déposé une demande en justice afin d’annuler la parution de dernier ouvrage de la plaignante, ouvrage dans lequel il révèle l’identité de cette dernière, surnommée Christelle dans les médias.

Loading...

Accusant l’islamologue de l’avoir violé à Lyon, en 2009, alors qu’elle se trouvait dans une chambre d’hôtel, Ramadan a été mis en examen. Niant quelconque rapport avec cette jeune femme, le prédicateur a finalement avoué que les deux s’étaient bien vus avant de consentir à une relation sexuelle. Dans son nouvel ouvrage « Devoir de vérité », Tariq Ramadan revient sur cette affaire et la façon dont il a vécu cette surmédiatisation ainsi que ces dix mois de prison en suisse.

Tariq Ramadan contre-attaque

Aujourd’hui libre, placé sous contrôle judiciaire, Tariq Ramadan est soumis à certaines conditions relativement strictes s’il ne souhaite pas retourner en prison. Ses ennuis ne sont donc pas terminés d’autant que deux autres plaintes, dont l’une pour viol en réunion, ont été déposées en mars 2018 ainsi qu’en juillet dernier en France.

Discret depuis le début de l’affaire, Ramadan ne s’est jamais exprimé sur le fond de cette affaire depuis sa double mise en examen survenue au mois de février 2018. Ce n’est que très récemment, à l’occasion d’un entretien accordé à Jean-Jacques Bourdin, pour BFM TV, qu’il est revenu sur le fond de cette affaire, évoquant d’ailleurs, la parution de son nouvel ouvrage.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom