Le ministre de l’Education Mamadou Talla a rencontré la direction de l’Institut Sainte Jeanne d’Arc ce lundi. Les deux parties se sont penchées sur l’interdiction du voile par l’établissement privé occasionnant le renvoi d’élèves la semaine passée . Ils ont décidé de se rencontrer à nouveau ce mercredi afin de trouver une solution à cette situation. Pendant ce temps Le Khalif général des tidjanes demande que l’institut scolaire soit tout simplement fermé.

Loading...

La proposition du ministre

La direction de l’institut Sainte Jeanne d’Arc campant sur sa position, le gouvernement par le biais du ministre de l’Education aurait proposé de transférer les filles renvoyées lors de la rentrée scolaire prévue en Octobre au Cour Sainte Marie de Hann. La  Direction de l’office diocésain de l’enseignement privé catholique n’approuve pas cette option car « ce serait transférer un problème d’une école catholique à un autre établissement diocésain » rapporte la RFM. En dépit de la prochaine rencontre prévue pour ce mercredi, une action judiciaire serait en voie d’ouverture, l’institut aurait même alerté ses avocats à cet effet.

Cette affaire n’a pas cessé depuis lors de nourrir les débats avec l’intervention de différents chefs religieux. C’était le cas hier du khalife des tidjianes, la plus grande confrérie musulmane au Sénégal en termes de nombre.

« Une attaque contre l’Islam »

Serigne Mbaye Sy Mansour réclame plus de fermeté de la part des autorités contre ce qu’il appelle « une attaque contre l’Islam ». Le Khalif des tidjanes en rappelant le récent scandale de la pharmacie Guigon soutient que le comportement des responsables de l’ISJA est contraire à la charte fondamentale du pays et déclare : « ceux qui dirigent ce pays, ne prennent pas leur responsabilité sur des questions aussi importantes, comme la religion ». Le chef religieux demande aux autorités de fermer les établissements qui selon lui ne se conforment pas aux réglementations du pays.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom