« Les arabes veulent nous anéantir tous-femmes, enfants et hommes ». C’est ce message à caractère haineux publié sur la page Facebook du Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou qui lui a valu de voir la fonction de messagerie automatique de sa page Facebook désactivée. Le message a certes été supprimé depuis. Mais la sanction, elle, ira à son terme. Car la messagerie automatique restera désactivée pour une durée de 24 heures.

Loading...

Le géant réseau social ne badine pas avec ce genre de message, surtout venant d’un leader d’opinion, un Premier ministre en exercice de surcroît dans le tumultueux contexte du Proche-Orient. Aussi Facebook, tient-il à mettre en garde le Premier ministre et sa cellule de communication par le biais du communiqué ci-après : « Nous avons constaté une violation de notre politique en matière de discours de haine ». « En cas de violation supplémentaire, nous continuerons de prendre les mesures appropriées », a averti Facebook.

Une erreur vite réparée selon Nétanyayou

Benyamin Nétanyahou se défend d’être l’auteur de ce message. « Réfléchissez logiquement : vous pensez que j’écrirais vraiment une chose pareille ? J’ai des amis dans les pays arabes et je respecte les êtres humains, qu’ils soient juifs, arabes, musulmans ou chrétiens ».Il affirme que l’auteur du message à polémique est un employé de son Quartier Général de campagne et considère ce message comme une erreur vite réparée.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Je crois que l’info qui nous parvient sur Israel par les medias sociaux est une tentative de contrôle de l’information …ou bien un fake news

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom