Une surprise. Ainsi apparaît l’acte qu’a posé le Premier ministre israélien à l’issue des dernières élections législatives qui ont eu lieu le 17 septembre dernier. Contre toute attente, Benyamin Nétanyahou a tendu la main à son rival pour la formation d’un gouvernement d’union. Il a fait l’annonce par le biais d’une vidéo. Sur un ton plutôt doux et fraternel ou encore familier, l’autorité israélienne invite Benny Gantz à le rejoindre au plutôt pour démarrer les négociations  devant leur permettre de déboucher sur une entente suite au score qui est issu des résultats provisoires du scrutin.

Un gouvernement le plus large que possible…

«  Il n’y a pas d’autre choix que de former un gouvernement d’union, aussi large que possible » a déclaré l’homme politique juif avant d’ajouter : « Benny, nous devons mettre en place un gouvernement d’union le plus large possible aujourd’hui. Le peuple attend de nous deux que nous prenions nos responsabilités et que nous agissions en coopération ». Selon les résultats provisoires rendus publics, la formation politique du Premier ministre totalise au total 31 sièges sur les 120 de la Knesset. Son principal challenger pour sa part a réussi avec son parti Kahol Lavan à rassembler 33. Avec les différents soutiens des deux rivaux, le score est ramené à 55/56 députés dans chaque camp alors que la majorité exigée est de 61.

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. Ceci pour couper les herbes sous les pieds du troisième parti qui regroupe les arabes israeliens ; on verra ce que cette proposition d’union va donner

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom