Négociations gouvernement / syndicats : le niveau de satisfaction des revendications laisse à désirer, selon la Cstb

La première session ordinaire de l’année 2019 des négociations gouvernement/centrales et confédérations syndicales, s’est poursuivie ce jeudi 26 septembre 2019 à Cotonou en présence des représentants des syndicats et de ceux du gouvernement. Pour Nagnini Kassa Mampo, le secrétaire général de la Cstb, le gouvernement fait du surplace en ce qui concerne la satisfaction des revendications.

Le niveau de satisfaction des revendications des travailleurs n’est pas du goût de la Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (Cstb). Selon le secrétaire général de cette confédération, Nagnini Kassa Mampo, le gouvernement n’avance aucunement en ce qui concerne la satisfaction des revendications des travailleurs. Le syndicaliste a déclaré ceci à la suite de la deuxième séance des travaux entrant dans le cadre de la première session ordinaire de l’année 2019 des négociations gouvernement/centrales et confédérations syndicales qui a eu lieu ce jeudi 26 septembre 2019 et dont les discussions ont porté sur le troisième point de l’ordre du jour relatif aux comptes rendus des négociations sectorielles.

Publicité

A travers un communiqué qu’il a fait publier après sa participation à cette séance, le secrétaire général de la Cstb affirme qu’il n’y a eu aucun avancement. « Aucune évolution n’a été notée sur la situation des milliers de travailleurs mis en chômage après fermeture des sociétés du ministère de l’agriculture et de la  pêche. Rien n’a bougé par rapports aux  statuts  particuliers du personnel du développement rural.  Au niveau de la santé la situation se résume essentiellement au payement de quelques primes. Dans la présentation du ministre de la santé, sur fond de menaces à peine voilées contre les travailleurs de son secteur, la satisfaction de l’essentiel des revendications est en instance. Pour ce qui est des télécommunications, le ministre soutient qu’il n’y a pas de privatisation mais admet pourtant  qu’il y a liquidation de la structure et licenciement du personnel», a fait savoir Nagnini Kassa Mampo.

Dans son communiqué, Nagnini Kassa Mampo, a aussi insisté sur le fait que les réformes en cours ne profitent pas aux travailleurs. « Le Sg Cstb a d’ailleurs démontré que les réformes opérées par le pouvoir de la rupture en général, écrasent les travailleurs et les peuples et ne profitent qu’à quelques individus qui s’enrichissent pendant que l’État s’appauvrit davantage. », déclare le sg de la Cstb avant d’appeler les travailleurs à se lever eux-mêmes pour exiger la satisfaction de leurs revendications.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires