D5-Presidence benin

Après la polémique qui a suivi la délivrance du récépissé provisoire au parti Forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE), Alassane Tigri, Eugène Azatassou et d’autres cadres du parti sont montés au créneau ce dimanche pour dénoncer la machination des «traites». Pour les conférenciers, Théophile Yarou, Paul Hounkpè et le député Issifou Amadou ont trahi le parti FCBE.

Le 4è secrétaire exécutif du parti Alassane Tigri estime que «c’est un trio de la honte» qui a organisé un congrès en catimini. Car, pour obtenir le récépissé provisoire, les trois personnalités ont introduit un nouveau dossier afin d’exclure du bureau certains responsables élus au congrès les 10 et 11 février 2018 à Parakou comme le président d’honneur Boni Yayi, le premier secrétaire exécutif national Valentin Djênontin Agossou et le deuxième secrétaire exécutif national Komi Koutché.

Diviser le parti FCBE

Alassane Tigri explique qu’après la politique d’exclusion des partis politiques qui a échoué, le régime en place a cherché à diviser le parti FCBE comme ce fut le cas pour le Parti social-démocrate (PSD) et la Renaissance du Bénin (RB). «Nous rejetons ce fameux congrès qui aurait élu Paul Hounkpè comme secrétaire exécutif national», a confié Eugène Azatassou. Car, pour lui, la tenue d’un congrès au sein des FCBE est soumise à des conditions. Il relève que la situation actuelle est due au fait que «certains de nos camarades ont pactisé avec le pouvoir et ils vont en répondre devant les instances du parti».

«Ceux qui ont fait usage de faux seront poursuivis et exclus du parti FCBE», a laissé entendre Azatassou. Alassane Tigri a rassuré que le président d’honneur du parti reste l’ancien président Boni Yayi, le secrétaire exécutif reste et demeure Valentin Agossou et Komi Koutché reste le deuxième secrétaire exécutif national des FCBE.

En clair, ces cadres des FCBE fustigent et désavouent «cet acte ignoble et honteux  des camarades Yarou, Hounkpè, Issifou et consorts», recommandent au secrétaire exécutif, Djennontin Agossou Valentin «de convoquer en urgence le bureau politique pour examiner cet incident à la lumière de nos textes», invitent «les militants et militantes à garder la sérénité et la cohésion et à défendre le parti» et réaffirment «l’appartenance de FCBE à l’opposition qui mène la lutte pour la restauration de la démocratie, de l’Etat de droit et le respect des droits de l’homme au Bénin, notre belle patrie commune».

Voir les commentaires

9 Commentaires

  1. Il a été ministre. Il a été habitué au pouvoir, à l’argent, aux grands honneurs. Son fiston étudie dans une grande université canadienne. Les études du fiston coûtent chères et sont à sa charge. Mieux, il doit s’offrir un voyage chaque vacance d’été au Canada pour être plus proche du fiston. Il s’appelle Théophile Yarou. Et vous? Que feriez-vous à sa place?
    Cherchez les besoins pécuniaires urgents d’un «opposant politique béninois» et vous comprendriez ses postures politiques flexibles.

  2. C’est dommage qu’il ait fissures dans le mûr de la maison cauris. Quelles que soient les menaces dont ces cadres font l’objet, ils doivent comprendre qu’ils n’auront aucunement leur salut au prix d’une trahison. J’avais salué la délivrance de ce récépissé mais après la sortie médiatique des autres ténors de ce prestigieux parti, je suis catastrophé. comment peuvent-ils faire un congrès à l’insu des autres.C’est tout simplement ignominieux.

  3. Le béninois doit être un mauvais type!!!
    Quelle est cette manière d’obtenir le certificat de conformité dans la clandestinité en se conformant à une disposition illégale et sans une décision des instances du Parti???

    Cette manoeuvre est sans aucun doute l’oeuvre de Patrice Talon pour affaiblir les FCBE. Et contre de l’argent certains militants choisissent de tourner dos à la juste lutte du peuple dans sa majorité pour s’allier aux bourreaux de notre démocratie.
    C’est inacceptable et nous devrons nous battre par tous les moyens pour faire échec à cette nouvelle tentative de Patrice Talon de détruire la principale force de l’opposition.
    *** aux traites!!!

  4. Mon grand frère TIGRI, tu as beaucoup souffert sous ton oncle Tonton KEREKOU Tu as un peu compris, et tu es allé manger avec YAYI BONI, le vagabond céleste. Cherche encore à manger un peu, car FCBE ne gagnera plus le pouvoir , pas avant 40 ans. Ajoute cela a ton âge actuel.
    Il faut accumuler pour tes petits enfants. Moi j’ai cette philosophie et je l’applique sans vergogne. Résultats des tas de voitures, des immeubles, des comptes pleins etc
    Faut faire comme cela

  5. Nul part au monde,on ne peut jamais et a jamais, extirper les noms des membres fondateurs d’un parti politique unilatéralement par quelques soit disant ténors de ce parti.
    Nous ne sommes pas pressé avec l’obtention d’un certificat aile yarou Théophile, qu’il continue de se ranger dans son bloc

  6. Au même moment, un ancien président cherchant sa revanche et des soit disants exilés, nouveaux riches sortis de nulle part et qui refusent de se présenter à la justice pour justifier leur gestion de la chose publique, tiennent le parti en otage pour en découdre avec le gouvernement. En tout cas, wait and see!!!

  7. Certaines autorités sont prêtes à vendre leur conscience, pour se faire une place au côté de la marmite. Politique adogocratique va nous tuer dans pays là

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom