Certaines écoles primaires publiques béninoises vont vivre dès la rentrée prochaine, l’expérience de la fusion des classes. Il s’agit en réalité  de jumeler des salles de classe de même niveau mais qui ont un faible effectif. L’objectif visé est de pouvoir mieux s’occuper des apprenants.

Cette réforme n’a pas pour but de fermer des écoles

Cette décision qu’approuve le Conseil sectoriel de dialogue social, va probablement permettre à certaines écoles de passer de « six à cinq ou à quatre classes. Elles gagneront en infrastructures scolaires et en personnel pédagogique » défend Camille Codjo Tchiakpè, chef de la Région pédagogique 28 dans les colonnes de La Nation. Il assure que cette réforme n’a pas pour but de fermer des écoles. Il ne s’agira pas non plus de faire déplacer les élèves d’un complexe à un autre.

Le Bénin avait déjà expérimenté cette fusion des classes

«Il sera juste question de déplacer les enfants d’un groupe à un autre afin d’avoir des classes jumelées ; cela n’induira pas un effectif pléthorique au niveau des salles de classe » rassure Camille Codjo Tchakpè qui précise que la réforme  n’est pas  nouvelle. Le Bénin avait déjà expérimenté cette fusion des classes par le passé. Notons que la décision ne sera pas appliquée à toutes les écoles du Bénin pendant la rentrée prochaine. D’autres EPP (Ecoles Primaires Publiques) seront progressivement insérés dans la dynamique au fur et à mesure que les années passeront.

Voir les commentaires

3 Commentaires

  1. Pourquoi vous n’ajoutez pas que cela vous fait economiser en personnel aussi. L’objectif étant de réduire au strict minimum l’effectif des enseignants sur le plan national, vu que les tests bizzares ne donnent pas encore grand chose et que alors il faut fusionner pour économiser sur le budget recrutement et salaire hahahahaha même un bb voit clair dedans arrêter de nous manipuler.

  2. Ça se faisait dans l’ancien temps .Si dans une école l’effectif des élèves du CE1 est 15 et dans l’école d’à côté , l’effectif des élèves dans le même cours est 21 , on ferme la classe de l’école qui a un effectif non considérable et ses élèves sont envoyés dans l’école d’à côté dans la même classe .Le maître dont la classe est fermée va ailleurs .

Répondre à Dako Félix Annuler la réponse

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom