Des migrants (photo d'illustration)

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye a sombré dans le chaos et est à la merci de diverses bandes armées rivales qui se disputent le contrôle de zones stratégiques. Ces groupes armés se livrent des combats intenses pour contrôler les raffineries de pétrole. Deux hommes forts se disputent actuellement le pouvoir en Libye, il s’agit du maréchal Khalifa Haftar et du Premier ministre Fayez El Sarraj.

Le maréchal Haftar est à la tête de l’Armée Nationale Libyenne (ANL) et El Sarraj est le chef du Gouvernement d’Union Nationale reconnue par la communauté internationale. Les deux camps se livrent de très violents combats et les immigrés clandestins se retrouvent pris au piège au milieu des combats. La Libye est depuis plusieurs années maintenant, le lieu de transit des migrants subsahariens qui veulent rallier l’Europe dans l’optique d’obtenir une meilleure vie.

L’enfer libyen

En Libye, ces malheureux migrants subissent toutes sortes d’atrocité, notamment dans les centres de détentions où ils sont réduits à l’état d’esclaves. Ces migrants piégés, sont abandonnés à eux-mêmes. Il y a quelques semaines, le Rwanda avait décidé de voler au secours des migrants subsahariens bloqués en Libye. Le Rwanda avait alors signé un accord avec l’Union africaine et le HCR pour accueillir des réfugiés et demandeurs d’asile africains bloqués en Libye.

Rwanda : Kagame accepte d’accueillir des réfugiés de Libye 

Le Rwanda en exemple

Le président Paul Kagame avait indiqué que son pays était prêt à accueillir plus de 30.000 migrants. L’annonce du président rwandais s’est matérialisée ce jeudi 27 Septembre lorsqu’un premier groupe de migrants, composé de 66 personnes en provenance de la Libye a atterri à Kigali, la capitale rwandaise. Sur son compte Twitter, le HCR a confirmé l’atterrissage du premier groupe de migrants composé de mineurs isolés, de mères célibataires et de familles. Un responsable de l’ONU a confirmé à l’AFP qu’un deuxième groupe de migrants constitué de 155 personnes va rallier le Rwanda en octobre.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom