La justice française l’a autorisé, le dernier livre de Tariq Ramadan est sorti le 11 septembre dernier. L’occasion pour l’islamologue de donner son point de vue sur l’affaire qui a entaché son nom et sa réputation auprès du grand public et de la communauté musulmane plus précisément. Un livre dans lequel ce dernier règle également ses comptes avec ses accusatrices et détracteurs.

S’il ne dévoile rien concernant le fond de ses affaires, Ramadan semble toutefois vouloir se dédouaner. S’il reconnaît des erreurs, qui l’ont d’ailleurs poussé à passer dix mois en prison avant d’être finalement libéré, remis en liberté au mois de novembre dernier, le prédicateur sort de son silence. Soucieux de ne pas alimenter la polémique au cours des mois ayant suivi sa libération, ce dernier a organisé sa défense de deux manières. Un premier passage sur le plateau de Bourdin, à RMC ainsi que la sortie de son ouvrage.

Ramadan, une défense en deux temps

Concernant les deux premières plaintes, Ramadan a tout d’abord nié un quelconque rapport avant d’avoir une relation consentie. Afin d’étayer ses propos, il a alors révélé de nombreux SMS échangés supposés prouver son innocence. Sur le plateau de RMC, il avouera d’ailleurs avoir été à l’encontre des principes qui sont les siens. Souhaitant se faire pardonner, il présente alors ses excuses aussi bien à sa famille qu’à Dieu.

Pour le reste, ce dernier affirme n’être jamais allé dans l’un des hôtels à Lyon ou une scène de viol aurait supposément eu lieu, il ne connaîtrait d’ailleurs pas la troisième femme qui l’accuse. En effet, ce dernier affirme avoir été aux États-Unis au moment des faits et a présenté une réservation d’avion montrant qu’il serait arrivé après les supposés faits. Une défense que la police a plusieurs fois réussi à démonter, affirmant avoir la preuve que l’islamologue s’était rendu dans la capitale des Gaules plus tôt que ce qu’il avance depuis le début.

Ramadan parle de Dreyfus

Dans son livre, Devoir de vérité, Ramadan continue de se poser comme victime d’un traquenard. Diabolisé, celui qui a été dépeint comme un homme violent règle ses comptes. Après des mois en prison, ce dernier n’hésite pas à se comparer à Dreyfus, une affaire scandaleuse au cours de laquelle ce capitaine de l’armée a été accusé de haute trahison en 1894, sur fond d’antisémitisme, avant d’être réhabilité en 1906. “Il existe, hélas, de nombreuses similarités entre les deux affaires”, écrit-il notamment dans son dernier ouvrage, pointant du doigt le racisme antimusulman régnant en France, comparable selon lui à la montée de l’antisémitisme de la fin du 19e.

Voir les commentaires

25 Commentaires

  1. S’il vous plaît, ne parlez pas au nom des musulmans, surtout que cela vient de la part de médisants .
    Vous parlez de dieu pour condamner ses péchés et vous faites pire que lui

  2. Je sais pas pourquoi on va chercher midi 14 heures, viol ou pas viol c’est tout !!!!! Si la justice fait son travail correctement on verra bien qui ment. La police a fait ou fait son boulot on verra bien.

  3. Même s’il n’y a pas eu viol, il y a eu adultère. Lui qui lors de ses conférences ne cessait de répéter que l’adultère, la fornication, sont les pires péchés, comment pourrait il aujourd’hui, être crédible aux yeux des musulmans ? Je ne peux défendre un tel individu !

    • Réfléchis avant de parler quand même vous n’êtes pas des mouton quand même. Toi aussi la où tu ne sais pas que c’est trucs sont des péchés mais tu les fais ce n’est pas parce que j’ai dit que c’est péché que ça fait de moi quelq’un qui ne tombera jamais la dedans

  4. Même s’il n’y a pas eu viol, il y a eu adultère. Lui qui lors de ses conférences ne cessait de répéter que l’adultère, la fornication, sont les pires péchés, comment pourrait il aujourd’hui, être crédible aux yeux des musulmans ? Je ne peux défendre un tel individu !

  5. Dans ce cas laissons les musulmans le juger sur sa religion, et nous, nous cantonner à la justice française. On ne peut pas gesticuler contre la charia et juger avec la charia quand cela nous arrange… un peu de cohérence !

  6. Tarik Ramadan est innocent. Il n’a même pas profité de la présomption d’ innocence.. Des accusatrices au profil douteux et particulier.. Une clitoriste (C.Fourest), journaleuse de caniveau, ayant à sa solde des névrosées sexuelles et des petasse.. Laïquement votre…

      • Arrêtons de comparer vie privée, adultère et religion ça n’a pas de sens pour la religion il va demander pardon au bon Dieu et respectons sa vie privée

        • dans cette affaire,croyez vous que si la justice a confirmé le viol pour toute ces filles ,il aurai eu une telle condamnation.Certainement pas,l’objectif c’est de le discréditer au près de la communauté musulmane et la justice là ,elle a bien réussi son coup.

    • Ça vous n’en savez rien. La justice, chez nous, laïque, le jugera coupable ou pas. Et moi, j’aurai tendance à dire que son Dieu l’a quand même puni pour ses multiples adultères, ses penchants sexuels hors norme, interdits en Islam. Il remet la faute sur des “menteuses”…facile…mais sa culpabilité devant Dieu est bien réelle et la justice de Dieu est tombée…qu’il comprenne Son message…et comme il le dit, qu’il le dit, qu’il s’évertue à devenir meilleur. J’ai pas le sentiment qu’il s’excuse devant Dieu, qu’il Lui demande pardon, qu’il accepte Sa justice…non…Dieu n existe pas dans les épreuves qu’il subit, ce n est pas Dieu qui les envoie ? Pour ses péchés ? Et bien si ! Mais il n a rien compris. Dieu existe quand ça l arrange on dirait ! Il prêche mais il fait l opposé. Dieu le punit pour son manque d’humilité mais il refuse de l entendre. Il n’a pas compris Son message. Je me demande s’il croit en Allah !

      • Oui tout à fait cet homme est un imposteur qui s’est fait passer pour un saint pendant plus de 25ans auprès des musulmans en prêchant la “bonne parole ” et maintenant ce n’est que justice, pour ma part j’espère qu’il ne s’en sortira pas aussi facilement.

      • Demande toi d’abord si toi même tu crois en Allah sinon tu es entrain de faire aussi ce qu’Allah a interdit. Mais comme c’est Tariq Ramadan tu te demande mais quand il s’agit de ta propre personne ça tu ne le fait jamais.

    • Innocent ou pas des viols ne change au fait que depuis 25 ans, ce type mène une double vie hypocrite on ne peut plus éloignée des valeurs de morale et d’étique musulmane qu’il prêche aux autres à longueur de livres et de conférences. Cela a suffi à le discréditer complètement auprès d’une large partie du public musulman et à le dévoiler tel qu’il est: un bel hypocrite, doublé d’un pervers au vu de son penchant pour lea domination et les jeux SM.

      Il se réfugie aujourd’hui dans sa posture préféré: le complotisme et la victimisation, évitant soigneusement de parler longuement de ses multiples manquements à la morale islamique depuis 25 ans. Voir qu’aujourd’hui il y a encore des groupies qui en sont toujours au stade de critiquer la moralité ou la crédibilité des plaignantes, alors que les adultères avec elles sont une réalité qu’il a lui-même avouée, trahit le fanatisme obstiné et aveugle avec lequel certains le défendent toujours. Continuer à admirer un pervers hypocrite, et qualifier d’islamophobe toute critique contre sa double vie, relève de la même pathologie communautariste victimaire qu’il affectionne lui-même.

      Juste pathétique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom