Le sujet relatif à la fermeture des frontières entre le Bénin et le Nigéria continue d’occuper les colonnes des journaux. A en croire un article publié par le journal « Le Monde », une nouvelle forme de contrebande s’est développée à la frontière d’Owode, entre le Bénin et le Nigéria frontière d’Owode. En effet, les conducteurs de taxi-motos prennent le risque de faire entrer du riz sur le sol nigérian malgré l’interdiction. Même si la quantité est bien négligeable comparée à ce qui entrait au Nigéria dans un passé récent, ce trafic permet à ces personnes de gagner quelques sous par ces temps de fermeture de frontières. Mais selon les confidences de certains, ce n’est pas sans risque cette activité qu’ils mènent.

L’armée nous tire dessus…

« Mais, maintenant, les douaniers et l’armée nous tirent dessus comme des lapins » confie  Adewole à nos confrères du journal français. « S’il y avait assez de riz au Nigeria, on n’aurait pas besoin d’en importer » ajoute-t-il. Rappelons que la fermeture des frontières entre le Nigéria et ses pays voisins est intervenue le 20 août dernier. Selon les autorités nigérianes, cette mesure vise à limiter les méfaits des produits de contrebande sur l’économie de leur pays. Elles souhaitent faire la promotion des produits nigérians comme le riz produit par leurs concitoyens.

Voir les commentaires

14 Commentaires

  1. s’agissant de cette excessive periode qe nous endurons chers ami, c’est le resultat de notre gouvernance. ne prenez donc personne pour ennemi à talon car en sommes on a un dirigant la faute lui convient.

  2. C’est le lieu de remercié le Nigeria pour son engagement.
    Le benin contrôle de *** va contrôler quoi ?
    II n’a rien compris avec le peuple Nigérian.
    Un président qui ne connaît pas seul son intérêt personnel c’est les conséquences çà.
    Moi çà ne me dis rien que le Nigeria ferme sa frontière.
    Puisque la majorité des bénéfices de la frontière va dans la caisse du Bénin contrôle.

  3. Il nous faut maintenant des Tracteurs Grand manitou et autre engins agricoles et tous ceux qui sont dans la filière vehicules seront reconvertis en fermiers.
    Quoi de mieux pour le pays ?!!

  4. La sobebra a fermé ses portes au nord et son marché a chuté partout à cause des boissons du Nigeria et personne n’a rien dit.Ceci va affecter aussi les nigérian. Pourquoi ce sont les Beninois qui se lamentent temps.Tenez un peu le coup et ils verront que nous sommes l’un pour l’autre

  5. Awo mon cher et beau pays le Bénin. Qu’allons devenir. Prions pour que notre gouvernement trouve au plus vite des solutions courageuses pour nous sortir de ce cercle vicieux. Sinon j’imagine que notre pays aura de sérieux problèmes dans les prochains jours ou mois. La crise risque fort de se généraliser

  6. – Bito , tu as tout faux , le Nigeria subventionne l’essence dans son pays pour son peuple , les béninois profitent abondamment de par le trafic des subventions destinées pour les nigérians
    – Aziz mon beau-père , le pag de talon déjà en berne , va bientôt rentrer dans un coma profond qu’ils vont maquiller
    – Alice , prie toute seule , moi je ne prie pas pour quelqu’un qui dit publiquement qu’il ne pense qu’à lui , ” que vous pouvez souffrir vous ne pouvez rien faire ” qui n’a la moindre empathie pour son peuple qu’il ignore dans ce qu’il vit du fait de la fermeture de la frontière avec le Nigeria , qui n’a annoncé aucune mesure pouvant infléchir la colère de buhari comme le niger et le Burkina l’ont fait , interdisant les importatations du riz et de l’huile etc ; donc….

  7. La question que je me pose, pourquoi le Nigéria de côté n’empêche pas le trafic du carburant vers le Bénin? C’est à cause du trafic illégale du carburant que la SONACOP ne vend pas, mais eux ils parlent du trafic illégale du riz

      • Monsieur le President de la rupture
        Pourrais-je vous suggerer quelques idées.
        Faisons de la fermeture des frontières Nigeria Benin et autres, un veritable opportunité pour lancer une autonomie et des filières de production.
        Faisons de La riche vallée de l’oueme dont on parle depuis ma naissance un tremplin.

  8. Dur dur le bénin avec talon , voilà que le zemidjan porteur d’un seul sac de riz de 50kg traversant la frontière du Nigeria pour nourrir sa famille se fait tirer dessus comme un terroriste maintenant .
    talon dis nous à quoi est réduit en un seul mois la recette des douanes du port , et si à ce train , les salaires sont garantis ?

    • Ollah parle de salaire…!!!..et oublie que le benin…doit des milliards pour le machin de pag (déguisé en entrepise clanique)

      De là que les huissiers débarquent un beau matin..cadenassent…tout pour saisies ..pour cause d’impayé..voire meme saisir nos ambassades…pourquoi pas…n’importe quel limiers..à tarvers le monde…peut mettre le grappin sur nous

    • Oh @olla oumar. Il faut arrêter d’indexer TALON dans cette histoire. Nous sommes actuellement des anciennes politiques de notre pays. Et est-ce qu’il faut toujours vous dire que ça ne concerne que pas le Benin. Il faut plutôt prier pour TALON et l’encourager afin qu’il nous sorte de cette situation.
      Et aux beninois il faut qu’ils arrêtent d’exporter le riz asiatique vers le Nigeria. Et si vous ne savez pas même le trafique d’essence à été interdit depuis hier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom