Le Ministre Salimane Karimou

Le Conseil des ministres, en sa séance de ce mercredi 30 octobre 2019, s’est penché sur le déficit d’enseignants à la maternelle et au primaire et décide d’un recrutement de plus de 10.000 enseignants suppléants pour le compte de l’année scolaire 2019-2020 qui a commencé le 16 septembre dernier.

Plusieurs classes sont sans encadreurs depuis la rentrée scolaire 2019-2020 au Bénin. Ceci, parce qu’il y a un déficit énorme en termes d’enseignants à l’école maternelle et primaire. Le gouvernement parle d’un besoin de 18.140 enseignants s’il faut tenir compte que ceux qui vont faire valoir leurs droits à la retraite en 2020 et du nombre des apprenants qui va augmenter.

10.686 enseignants à tirer de la base des aspirants

A propos, le conseil des ministres a décidé ce mercredi 30 octobre 2019, de recruter 10.686 enseignants suppléants pour une incidence financière de 5,3 milliards Francs Cfa. C’est pour l’année scolaire 2019-2020 en cours. Pour le gouvernement, c’est une mesure d’urgence pour la gestion de ce manque d’enseignants à la maternelle et au primaire. C’est l’Agence nationale pour l’emploi (Anpe) qui s’en chargera.

D’après le compte rendu du conseil des ministres, ces enseignants « proviendront, par ordre de mérite, de la base de données des aspirants au métier d’enseignant ». Cette base est « constituée des candidats ayant subi avec succès en 2018, l’évaluation des compétences des titulaires d’un diplôme de l’Ecole normale des instituteurs et de ceux issus de l’évaluation, en 2019, des postulants titulaires de diplômes académiques », précise le conseil.     

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom