Le parti de l’opposition Union sociale libérale (USL) de Sébastien Ajavon a tenu, dans l’après-midi d’hier lundi, une conférence de presse au cours de laquelle, il a indiqué les quatre priorités de l’heure qui méritent la concentration du président Talon. Au lendemain du dialogue politique initié par le président de la République Patrice Talon les 10, 11 et 12 octobre 2019, l’USL est montée au créneau pour repréciser au chef de l’Etat ce qui doit être ses priorités actuelles.

Le parti invite le peuple patriote à exiger du gouvernement du président Talon qu’il se concentre sur les priorités de l’heure.  Au nombre de ces priorités, il y a le retour à l’État de droit, c’est-à-dire la séparation des pouvoirs Exécutif, Législatif et Judicaire. L’USL exige de l’Exécutif la libération des deux autres pouvoirs que sont le «législatif par la reprise des élections législatives libres et transpirantes; et le judiciaire par le Conseil Supérieur de la Magistrature réformé et indépendant». La question de la fermeture des frontières avec le Nigeria doit aussi préoccuper le gouvernement. Car, l’USL estime que Patrice Talon est «le seul responsable de cette situation et il doit en trouver la solution. Il sait ce qu’il doit faire».

Bénin : Message du Président Talon à l’occasion de la clôture du dialogue politique

PAG largement irréalisé?

Pour ce parti, la dette du pays qui va grandissante (3 251,78 milliards de FCFA au 31 décembre 2018) pendant que le Programme d’action du gouvernement (PAG) reste largement irréalisé. La dernière priorité de l’heure selon ce parti de l’opposition plurielle reste «le respect de la décision de la cour africaine des droits de l’homme et des peuples relative à la condamnation fantaisiste de monsieur Sébastien Ajavon par une cour anti constitutionnelle».

Voir les commentaires

7 Commentaires

  1. “Amakpa o wanna gblin vo”, on peut bien jeter l’enveloppe après avoir mangé la pulpe. Le béninois a la mémoire courte mais “autres temps autres mœurs”

  2. Seba et sa clique vraiment arrêtez de nous fatigué. Usl n’existe même plus et vous êtes là a faire du bruit pour rien. Toute classe politique consciente travaille ici pour le bien de notre pays. Vous des fugitifs vous pensez dire au peuple ce qu’il doit faire. N’importe quoi

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom