La capitale de la République du Bénin et ville créative de l’UNESCO sera aussi le carrefour des arts et de la culture africaine en décembre prochain. Porto-Novo va accueillir avec la commune d’Akpro-Missérété, le Festival Couleurs d’Afrique sur lequel sont annoncés déjà 15 pays. La chanteuse sénégalaise Maréma Fall -Prix découverte Rfi 2014- est la marraine.

Un nouveau marché des arts et de la culture africaine voit le jour. Dénommé « Festival Couleurs d’Afrique s’installe », il s’installe dans la capitale du Bénin, Porto-Novo, et dans la commune d’Akpro-Missérété. La première édition de ce marché va s’animer du 19 au 22 décembre 2019, a annoncé l’association « Culture et Développement d’Ici Et d’Ailleurs » (CDIA), auteure de l’initiative, lors de sa conférence de presse du mercredi 16 octobre 2019 à l’Ecole du patrimoine  Africain (Epa) à Porto-Novo.

Pourquoi Couleurs d’Afrique ?

« C’est une opportunité pour les jeunes créateurs émergents» dans les disciplines telles que la musique, la danse, le théâtre, la mode, la gastronomie, le cinéma, l’humour, les arts de la marionnette, les arts plastiques et visuels, informe la responsable à la communication de l’événement. Ariane Etèka, précise qu’il est question à travers ce festival d’envergure internationale, d’«accompagner le développement de la professionnalisation des artistes et orienter les acteurs culturels vers de nouveaux challenges à dimension régionale et internationale ».

A l’en croire, ce festival vise aussi à faciliter le brassage culturel et développer un réseau entre les artistes et les professionnels de l’industrie musicale, cinématographique, des arts de la rue et de la mode ; favoriser le dialogue interculturel entre les peuples et favoriser l’émergence de nouveaux talents. Il s’agit aussi de promouvoir le métissage musical et artistique entre les pays du sud et ceux du nord ; développer des résidences artistiques entre différentes cultures ; promouvoir la destination Bénin et mettre en valeur les riches patrimoines culturels et artistiques des communes de Porto-Novo et d’Akpro-Missérété.

Quid du menu

En termes d’activités prévues sur Couleurs d’Afrique 2019, le délégué général, Esaïe Eriyomi Adeossi, informe qu’il y aura des conférences thématiques de haut niveau sur des sujets relatifs au tourisme intérieur, les arts et la culture africaine. Il sera aussi organisée une foire artisanale et culturelle qui sera un marché de production, de découverte des merveilles de la science divinatoire qu’est le FÁ, etc.

Au Festival Couleurs d’Afrique, ce sera aussi des soirées de musique, de danse, de projection cinématographique, d’humour, de mode et de gastronomie. Les plasticiens auront l’opportunité de suivre un atelier de formation avant le festival sur «le symbolisme dans l’art divinatoire africain » et « les scarifications raciales en Afrique ». Les œuvres créées à l’occasion seront exposées sur le festival. Toutes ces activités sont réparties sur trois sites à savoir l’esplanade de l’Assemblée nationale à Porto-Novo, la place publique Welcome de Dowa et la maison des jeunes d’Akpro-Missérété.

Bénin : La ville de Porto-Novo désignée ville créative par l’Unesco 

Elles seront assurées par des groupes de 15 pays, d’après le directeur artistique du festival, Mathieu Kakpo. Ils sont retenus par la commission de sélection dans un lot de 115 candidatures reçues du Bénin, Togo, Niger, Burkina Faso, Cameroun, Sénégal, République Démocratique du Congo, Madagascar, Canada, Tunisie, France, Maroc, Algérie, Haïti, Guinée Conakry, Mali, Congo Brazzaville, Tchad, Côte d’Ivoire et du Burundi. A la conférence de présentation de l’événement hier, le délégué général a convié aussi les acteurs culturels. Il souhaite la contribution de tout le monde pour porter l’initiative.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom