C’était attendu. En effet, l’immobilisation des 737 MAX ne joue clairement pas en faveur des finances de Boeing. L’avionneur américain vient d’ailleurs de dévoiler ses résultats enregistrés au cours du troisième trimètre et ces derniers sont très mauvais puisque le géant de l’aéronautique a vu son bénéfice opérationnel, chuter de 53%. Concernant le chiffre d’affaires, le constat est sensiblement le même, avec un résultat global en recul de 21%, à 19.98 milliards de dollars.

La seule façon pour l’avionneur américain de revenir à des niveaux pré-crise, serait d’annoncer le retour de 737 MAX. Pour cela, Boeing travaille d’arrache-pied et a confirmé avoir mis en place toute une batterie de mise à jour de son logiciel MCAS. En outre, l’avionneur américain a répété être en train de collaborer avec la FAA et les autorités régulatrices de l’aviation civile, afin de compléter le reste des demandes effectuées par ces dernières. En travaillant de la sorte, Boeing espère bien convaincre les autorités de fournir une nouvelle autorisation de vol pour les 737 MAX, dans les prochaines semaines.

Boeing table sur un retour rapide des 737 MAX

Selon les premières estimations, les 737 MAX commenceront à recevoir les premières autorisations de vol, d’ici à la fin du quatrième trimestre de l’année 2019. Une fois le premier feu vert donné, la cadence de production de ces avions devrait augmenter de manière continue, en passant de 42 à 57 par mois d’ici à la fin 2020. “Notre priorité absolue demeure la remise en service en toute sécurité du 737 MAX, et nous faisons des progrès constants”, a toutefois tempéré Dennis Muilenburg, directeur général de l’avionneur Boeing.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom